23 mars 2011

L'affaire Tapie rebondit : la Cour de discipline budgétaire est saisie !

L'affaire Tapie rebondit : la Cour de discipline budgétaire (1) a été saisie par la Cour des comptes après le référé de celle-ci contestant le droit que s'est arrogé Mme Lagarde de procéder à un arbitrage par trois commissaires privés. La Cour de discipline budgétaire va donc enquêter sur le dossier Tapie et notamment sur le rôle joué par le président du Consortium de réalisation, structure publique chargée de la liquidation du Crédit Lyonnais.

Selon Le Nouvel Observateur, c'est Jean-François Rocchi, le président du CDR, qui a notamment convaincu le conseil d'administration d'abandonner les procédures judiciaires qui opposaient l'ancien Crédit lyonnais et Bernard Tapie sur la vente d'Adidas, pour recourir à un tribunal arbitral privé. La ministre de l'économie, Christine Lagarde, est clairement visée. Elle avait en effet donné l'ordre à Jean-François Rocchi de recourir à cette procédure d'arbitrage, rappelle le journal.

François Loncle a remis la question à la Une de l'actualité, récemment, en contestant la gestion par le gouvernement de cette affaire vivement critiquée dans un rapport de la commission des finances de l'Assemblée nationale, rapport qui devrait être publié d'ici une dizaine de jours, ce que demande le député de Louviers depuis des mois.Il est enfin sur le point d'obtenir satisfaction.

(1) La Cour de discipline budgétaire et financière est présidée par le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud. En sont justiciables les membres des cabinets ministériels, les fonctionnaires et les personnes liées à un organisme soumis au contrôle de la Cour des comptes

1 commentaire:

G.H a dit…

Christine Lagarde a joué et elle a fait tapis. La Cour de discipline budgétaire ne doit pas se laissée bluffer, elle, car les jetons sont des deniers publics.