21 mars 2011

Dimanche prochain tous aux côtés de Leslie Cléret !


Hubert Zoutu et Leslie Cléret, hier soir, à Louviers (photo JCH)
Leslie Cléret avait bien du mal à dissimuler son émotion, hier soir, dans la salle Pierre Mendès France de Louviers. Largement en tête dans cette ville et dans les communes alentour, la conseillère générale sortante sera élue au second tour puisqu'elle devra affronter une candidate du Front national et que tous les candidats présents à l'Hôtel de ville ont appelé à voter pour elle (1).

Après une campagne électorale dure et agressive de la part du maire de Louviers qui n’a fait qu’attaquer Leslie Cléret, et elle seule, le résultat final du premier tour dans le canton lui inflige un désaveu cinglant. En faisant campagne en lieu et place du représentant du PRG, Franck Martin est le vrai responsable de sa défaite et de la mise en échec de sa stratégie. Une stratégie uniquement bâtie sur du ressentiment, de l’amertume et la certitude d'une popularité qu'il a pu mesurer hier soir, à l'aune d'un petit 15 %. Sa lettre sur le thème du bon choix a sans doute été la goutte qui a fait déborder le vase. Le sens politique du conseiller régional PRG en a pris un coup.

En réalité, les résultats de ce dimanche, avec une participation faible, illustrent parfaitement le contexte lovérien. Leslie Cléret, sortante socialiste, récolte les fruits de son action au conseil général et de celle de la majorité départementale. Titulaire de cet unique mandat, elle a le temps de s’y investir, de plaider les dossiers, de défendre des causes. Face à elle, le maire de Louviers a voulu faire croire qu’il fallait être à la fois élu municipal, délégué à la CASE, conseiller général…pour accomplir correctement sa tâche. Les électeurs ont jugé sur pièce : ils préfèrent des élus totalement investis dans leur mandat plutôt que des hommes à tout faire et qui le font mal.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Leslie Cléret en tête à Louviers, à Incarville ( !) à Saint-Pierre et Saint-Etienne-du-Vauvray et aussi, évidemment, à Heudebouville où son suppléant Hubert Zoutu, maire, a battu la campagne. Cette première victoire va marquer le paysage local en profondeur. On imagine ce qui ce serait passé si le poulain du président de la CASE avait battu la socialiste ! Je n’ignore pas, toutefois, qu’au sein de l’équipe Martin, certains élus ont reconnu le travail de Leslie Cléret et apprécient, en silence, le résultat d’hier.

Dimanche prochain, le front républicain constitué à Louviers, ouvre un boulevard à Leslie Cléret. Il importe que l’écart entre son score et celui de la candidate FN soit le plus large possible. Il ne faut pas que ce parti s’incruste dans notre vie politique. Sans solutions, sans propositions sinon de jeter les gens à la mer, le FN ne recueille que le produit des rancœurs et des protestations. Au second tour, républicains et démocrates seront tous aux côtés de Leslie Cléret. 

(1) Les candidats Front de Gauche, Verts Europe écologie, PRG, UMP-NC, NPA, ont appelé à voter pour Leslie Cléret. 

2 commentaires:

Denis a dit…

Compte tenu de l'abstention, la situation n'est pas facile à évaluer quant à l'issue du scrutin au soir du 27 mars.

Athena a dit…

Pour information le candidat était Jacky Bidault et non Franck Martin. Ce qu'il l'anime n'est pas l'amertume mais l'action politique. Quand aux résultats le triomphalisme n'est pas de bonne augure : sur un peu plus de 9000 inscrits, un peu plus de 900 voix pour Leslie Cleret soit environ 9% des inscrits...