22 mars 2011

Faire la transparence sur les prix de l’eau

Anne le Strat à Louviers
« En France, le problème de la transparence des prix et de la gestion des réseaux, déjà mis en avant depuis de nombreuses années par les associations (1) est mis en lumière par une initiative participative. Profitant de cette journée, la fondation France Libertés et l’association 60 millions de consommateurs viennent de lancer une grande enquête collaborative visant à établir «une cartographie complète du prix du service de l’eau», quatre ans avant l’échéance de contrats de trois quarts des communes, qui prendront fin en 2015 (2). «Trouver des informations sur le prix du service de l’eau et comprendre sa facture relève du parcours du combattant», déplorent les deux organisations.

Ainsi, le site www.prixdeleau.com, développé par le média social OWNI, propose aux internautes de compléter un formulaire, facture à la main, pour renseigner le montant de leur abonnement, de l’assainissement, ou encore la consommation en mètres cubes. Les deux organisations à l’origine de ce projet veulent ainsi savoir «combien coûte l’eau, commune par commune, quels services se cachent derrière quels prix, qui gère l’eau…». Les résultats de cette étude seront présentés à Marseille, en mars 2012.» (extrait de batimedia)
(1) Anne Le Strat, adjointe au maire de Paris est venue à Louviers défendre la régie publique de l'eau.
(2) C'est le cas de la CASE (communauté d'agglomération Seine-Eure)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Président Jean-Charles,

J'ai rempli mon devoir de militant et regardé le film.
C'est tellement énorme que cela se passe de commentaire, tant les "ficelles" sont grosses.
Véolia et Suez, c'est vraiment "la firme".

Il m'est revenu en mémoire que le maire de Louviers avait emmené toute une délégation en Allemagne pour visiter des installations de traitement de la biomasse.

Il aurait mieux fait de rendre visite au bourgmestre de Münich qui a dit tout un tas de choses pleines de bon sens sur la gestion de l'eau !

Enfin, c'est, peut-être, Véolia qui a payé le déplacement de la délégation Lovéro-Casienne.

C'est vachement important le traitement de la biomasse.