24 mars 2011

La défaite du candidat PRG n'est pas la défaite de la Gauche


Le dépit est mauvais conseiller. L’amertume est pire encore. Alors que le résultat du premier tour place nettement en tête Leslie Cléret dans le canton nord de Louviers et à Louviers même, le maire de cette ville évoque un vote de désespoir ! Décidément, il ne saura jamais se montrer à la hauteur des événements et du réel. Il ose même avancer que les Lovériens ont conforté la politique municipale en plaçant Jacky Bidault…derrière Leslie Cléret ! En matière de langue de bois, Franck Martin est passé maître.

Pourquoi ne reconnaît-il pas, tout simplement, qu’il a eu tort. Les politiques se grandissent à admettre leurs mauvais choix. Franck Martin s’est trompé aux législatives de 2007, il a perdu aux cantonales de 2008, il s’est trompé, encore, aux sénatoriales en se présentant contre Jean-Louis Destans, il s’est trompé, enfin, aux cantonales récentes en tentant d’imposer un candidat PRG éminemment respectable et sympathique, dont il a plombé la campagne par une suite de mauvais choix et une présence trop collante. Que d'erreurs, que d'échecs…

Les choix du candidat PRG ? La sécurité, la sécurité, toujours la sécurité…qui n’est pas une compétence du conseil général mais le thème préféré du Front national. Des agressions verbales contre Leslie Cléret accusée d’être hors du coup parce que non membre de la CASE, des lectures hasardeuses du score de cette dernières aux municipales d’Incarville et, surtout, comment le maire de Louviers peut-il affirmer en croyant ce qu’il écrit que les électeurs ont voté « traditionnel » et qu’il suffisait de porter l’étiquette PS pour être en tête du scrutin ?

Leslie Cléret est une élue de terrain. Ses galons de conseillère générale, elle les a gagnés au fil du temps et de l’action. Quand elle était institutrice en ZEP à Jean Macé, adjointe au maire de Louviers (FM), quand elle est devenue une fidèle de JL Destans à la tête du conseil général. Il est impossible et malhonnête de distinguer l’action globale de l’assemblée départementale (vantée par Franck Martin) du bilan de Leslie Cléret, si présente dans le domaine social et du logement.

Je souhaite conclure par cette phrase du maire de Louviers que je conteste totalement : « Seul domine le rejet d’un système politique bloqué qui n’offre plus aucune place à l’espoir, moteur de l’engagement citoyen. » Il eût suffi que Jacky Bidault soit en tête pour que l’espoir renaisse ? Allons, Franck, un peu plus de lucidité ne te ferait pas de mal. Et surtout inciterait à une meilleure mobilisation contre le front national dimanche prochain. La défaite du candidat PRG à Louviers n’est pas la défaite de la gauche.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, est-ce vrai que f martin a laissé la présidence du prg à monsieur TACONNET, lui même salarié à la case ?

m LESAGE

Jean-Charles Houel a dit…

Vous aurez intérêt à suivre de près les débats du prochain conseil municipal de Louviers. On y donnera lecture du rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion Martin de 2003 à 2008. Il y est fait mention de la situation réellement extravagante d'un salarié ami du maire bénéficiaire d'un statut de privilégié. Ce salarié est même devenu le président départemental du PRG !

Anonyme a dit…

Jacky Bidault annonce la fermeture de son blog, c'est bien.

Il ne remercie même pas ses électeurs, c'est beaucoup moins bien.

Quel exemple !