18 mars 2011

Guéant fait membre d'honneur du Front national !

"Les Français, à force d'immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux (..) ou de voir des pratiques qui s'imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale." Cette déclaration du ministre de l'Intérieur de la France, Claude Guéant, fait honte au pays des droits de l'homme. Il fait honte à la droite et notamment à cette droite populaire de plus en plus populiste, celle qui exclut, stigmatise, fait monter sciemment le Front national.

Il est maintenant évident que la stratégie présidentielle de Sarkozy vise à favoriser Marine Le Pen. Le but : obtenir un face à face de second tour genre 21 avril 2002 « Sarkozy-Le Pen ». Il s'agit de la carte de la dernière chance, d'un va-tout désespéré et désespérant de la part des gouvernants actuels. Sarkozy au plus bas dans les sondages, de plus en plus discuté au sein de l'UMP, qu'il s'agisse des élus ou des électeurs traditionnels de ce parti, a recours à ce qu'il y a de plus méprisable de la part d'un homme politique : le rejet de l'autre, la haine de l'étranger, le chauvinisme…et le mensonge puisque la France de Guéant n'est pas la France réelle mais une France virtuelle et instrumentalisée.

La fille de son père s'amuse du positionnement de Guéant et déclare faire membre d'honneur du FN le ministre de l'Intérieur.  Quel titre de gloire pour ce préfet aux ordres depuis des décennies ! Quelle victoire pour ce suppôt de Sarkozy décidément illuminé par ses nouvelles responsabilités ! Sa déclaration, provocatrice et volontaire, en dit long sur ses capacités de nuisance et sur les tentatives de déstabilisation de l'électorat. La première et seule réponse à lui faire, dès dimanche, c'est de choisir des candidats de gauche présents aux cantonales. Le message ? Gagner des sièges et des départements en vue des sénatoriales d'abord et des présidentielles ensuite.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Au moins une chose qui fonctionne dans ce gouvernement, ce sont les passations de pourvoir entre ministres. Pas de problèmes, les consignes de Brice Hortefeux sont respectées.

AL