2 avril 2011

France-soir s'interroge : Hulot est-il de gauche ?

Nicolas Hulot va déclarer sa candidature aux primaires organisées par Europe Écologie Les Verts le 11 avril prochain. La France va être frappée de stupeur ! Le grand, le magnifique Nicolas Hulot entre en lice pour la présidentielle de 2012. Et d'abord contre Eva Joly, candidate déclarée depuis plusieurs mois qui a le mérite de l'intelligence et de la culture mais le défaut de manquer de charisme, donnée essentielle pour gagner une élection aussi difficile, âpre, nécessitant à la fois une bonne santé et la capacité d'encaisser les coups.

Eva Joly ne fait pas mystère de son engagement à gauche. Elle est soutenue par Cécile Duflot, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère…et assure que la question du second tour ne se pose pas. Elle soutiendra le ou la candidat(e) de gauche le ou la mieux placée. Bien sûr, eu égard à son résultat de premier tour, elle sera plus ou moins exigeante sur l'accord de second tour et sur le nombre de circonscriptions réservée à EE les Verts lors des législatives qui suivront. Elle sera sans doute intraitable sur l'avenir du nucléaire et celui des énergies renouvelables ainsi que sur les économies d'énergie.

Avec Nicolas Hulot, c'est une autre paire de manche. Ses liens avec Jacques Chirac, avec TF1, avec de grandes sociétés capitalistes ne le situent pas d'emblée à gauche et on ne sait rien de ses intentions. Il compte surfer sur la vague de sa notoriété qui n'a rien à voir avec la crédibilité d'un candidat et ses résultats électoraux. L'exemple de Bernard Kouchner est éclatant. Toujours plébiscité, jamais élu. je pense que Nicolas Hulot n'est pas gauche et qu'il sombrera, au lendemain du premier tour, dans le «ni-ni» si cher aux Sarkozystes.

Europe Écologie Les Verts se trouvent dans la position du PS à la veille de choisir son candidat en 2007. Ce sont les sondages qui ont permis à Ségolène Royal d'emporter la primaire au sein du PS. Les Verts devraient être attentifs à cette aventure qui s'est bien mal terminée. Je ne dis pas qu'Hulot manque de culot, il en a à revendre. Les sondages le placent loin devant Eva Joly. Et alors ?

1 commentaire:

Anonyme a dit…

L'hélicologiste Nicolas Hulot n'est qu'un écotartuffe, dont la fondation du même nom est financée par EDF et L'Oréal, c'est à dire par le lobby pro-nucléaire et l'une des plus grosses multinationales du secteur de la beauté et des cosmétiques. Et avec cela il voudrait nous faire croire qu'il défend la planète. L'écologie est son fond de commerce comme d'autres le hamburger. Europe Écologie - Les Verts vont-ils se faire avoir par ce guignolo médiatique, sous-marin de Sarkozy pour siphonner les voix écologistes, et qui, n'en doutons-pas un seul instant, appelera le cas échéant à voter pour lui au second tour.
Reynald Harlaut