28 mars 2011

Conseil municipal de Louviers : une bonne et une mauvaise nouvelles

Le conseil municipal réuni ce soir a appris deux nouvelles de la bouche du maire. Une bonne d'abord, avec la stabilisation des impôts, autrement dit, il n'y aura pas d'augmentation des taux cette année, une mauvaise, ensuite, avec l'annonce de sa candidature aux prochaines élections municipales. Le maire se demande même, s'il est élu, s'il ne se représentera pas en 2020 sans doute pour figurer au livre des records. Heureusement, les électeurs seront présents pour donner leur avis sur ce désir de nirvana électoral et éviteront sans doute que la ville de Louviers soit dirigée par le même homme pendant un quart de siècle.
Je reviendrai demain en détail sur cette soirée marquée par les commentaires sur le rapport de la Chambre régional des comptes sur la gestion 2003-2008.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

horizon législatif < 5%
horizon cantonal sud = battu
horizon cantonal nord = battu

svp gardez le à Louviers !
On peut même lui fournir Frauzoux comme adjoint.

Anonyme a dit…

Le taux "d'employabilité" de ce genre de personnage est très faible, eu égard aux compétences et au profil psychologique.
Donc point d'autre choix pour lui que celui de s'accrocher à son fauteuil d'élu.
Notre système génère ce genre de personnalités puisqu'il ne limite pas le nombre de mandats électifs successifs.
C'est l'une des raisons du vieillissement du personnel politique.

Une "belle planque" dans une petite ville de province, c'est beaucoup plus sûr que n'importe quel job dans le privé pour arriver tranquillement à la retraite!

Et, en plus, "ça paye tellement" qu'il faut écrêter.

Alors, pourquoi s'en priver ?

PR