1 avril 2011

«Ami entends-tu le vol noir… » par Pierre Vandevoorde

Des membres du NPA (mais pas seulement) entonnent le Chant des Partisans
La proclamation du résultat de l’élection cantonale a été pour Frank Martin un moment particulièrement difficile. Debout derrière Leslie Cléret, il étouffait de rage et de dépit. Hors de lui, il n’a rien trouvé de mieux  que d’entonner la Marseillaise, évidemment reprise par le FN (qui n’en demandait pas tant), tellement il lui était insupportable que le Chant des Partisans, lancé par  le NPA, soit aussi chanté par nombre d’ hommes et de femmes qui tenaient à manifester leur volonté de combattre le FN. Son attitude et ses propos en ont scandalisé plus d’un-e, cela s’est vu et entendu ! 

Après une aussi mauvaise prestation, on se doutait bien qu’il tenterait un rétablissement. De là à oser puiser dans la malle pourrissante des calomnies et amalgames staliniens sur les « hitléro-trotskistes»(1)… Je pourrais me contenter de renvoyer les calomniateurs du groupusculaire PRG au vote des pleins pouvoirs à Pétain par la plupart des députés du très gros Parti Radical, mais je ne m’abaisserai pas  au niveau de nos piètres faussaires.

Je  rappellerai simplement que les petits groupes trotskistes, dans la diversité de leur positionnement, ont payé un lourd tribut pour leur engagement internationaliste: ainsi il y avait des trotskistes parmi les fusillés de  Chateaubriant, les déportés dans les camps, les « terroristes »  du groupe Manouchian ou les FTP de la brigade Fabien. Je suis prêt à discuter sérieusement de cette période avec des gens sérieux, mais pas avec MM. Martin et Taconet, pour qui ces attaques anti-trotskistes ne visent qu’à salir le NPA d’aujourd’hui. Peut-être qu’après tout leur mode de fonctionnement les rend incapables de comprendre ce que c’est qu’un nouveau parti : ex-LCR  comme moi pour une petite moitié, mais pour l’autre, cela va des anciens du PCMLF maoïste qui ont rejeté le stalinisme sans renier leur engagement de jeunesse (suivez mon regard), aux anciens de LO, du PS, des Verts, du PCF, en passant par le plus grand nombre de celles et ceux dont c’est le premier engagement et qui se fichent de Trotski comme de leur premier auto-collant. 

Peut-être que si nos deux duettistes fréquentaient un peu les manifestations de rues, ils sauraient que la sono du NPA le passe en boucle, ce ««Ami entends-tu le vol noir  des corbeaux sur nos plaines» version Zebda: c’est un des titres du disque « Motivés » vendu depuis 1998 à des dizaines de  milliers d’exemplaires, et produit pour moitié par la LCR. Enfin, il est invraisemblable que des Lovériens aussi engagés ignorent l’existence du (très beau) livre « le colonel Fabien était mon père» écrit par notre concitoyenne Monique Georges (2) pour faire connaître l’histoire du grand résistant et dirigeant des FTP. Ils savent forcément que c’est à Olivier Besancenot qu’elle a demandé d’écrire la postface. Là, ce n’est plus de l’ignorance, mais de l’ignominie.  

Pierre Vandevoorde (NPA)

(1) Pierre Vandevoorde fait allusion à un texte récent du maire de Louviers sur l'un de ses nombreux blogs dits d'information.
(2) La conférence que Monique Georges a donnée devant une salle pleine dans le cadre des activités de la SED était plus qu'émouvante.

Nul n'ignore que je ne suis ni trotskyste ni membre du NPA. Il est inadmissible d'oser placer sur le même plan les membres du NPA et ceux du Front national. Les premiers ne demandent pas la fin de la République. Les piliers idéologiques du Front national sont : la préférence nationale (anticonstitutionnelle) le rétablissement de la peine de mort (impossible compte tenu des traités internationaux signés par la France) la sortie de l'Euro avec 20 % de dévaluation à la clé. Et surtout, chacun devrait connaître l'histoire de Le Pen père fondateur du Front national dont un des zélateurs écrivait : « Le génocide français consiste à faire que les Français se sentent de moins en moins chrétiens, qu’ils se sentent de moins en moins Français et que finalement, par le jeu conjugué de l’avortement et de l’immigration-invasion, il y ait de moins en moins de Français en France. » Personnellement  je n'aimerais pas chanter avec ces gens-là.
JCH

 

1 commentaire:

Denis a dit…

Hitléor-trotskistes... Franck Martin ne nous épargnera rien.

A force, il va devenir chef d'escadrille.