19 février 2011

Avec l'UMP et son débat sur l'Islam on court à nouveau à la catastrophe

La volonté de l'UMP se lancer un débat sur l'Islam en France réjouit Marine Le Pen. En commentant cette initiative du principal parti de la majorité finissante, la fille de son père insiste pour que l'UMP anime un débat identique à celui sur l'identité nationale qui a conduit le FN à obtenir 15 % des suffrages aux élections régionales. « Plus on parle de l'Islam, assure-t-elle tranquillement, plus le FN engrange. » Et cela n'est pas faux puisque certains sondages récents la situent à près de 20 % des voix aux présidentielles prochaines. Même si ce score n'est pas confirmé dans les urnes, il n'est pas courant de noter un résultat aussi fort de la part du Front national à un peu plus d'un an de l'élection dite majeure.

Benoist Apparu secrétaire d'Etat qui venait d'évoquer la possibilité de financer la construction de mosquées sur fonds publics, s'est fait rabrouer vite fait par Matignon. François Fillon n'est pas fou à ce point. Il ne peut pas laisser dire que l'Etat ou les collectivités locales vont mettre la main à la poche pour aider à l'édification des lieux de culte musulman quand il sait qu'une importante majorité de Français sont hostiles à l'Islam (1) même quand il présente un visage modéré et finalement bien intégré.

Nicolas Sarkozy et Jean-François Coppé veulent surfer sur le sentiment de refus voire de rejet des Français à l'égard de l'Islam. Nombre de spécialistes et de politiques, crient casse-cou alors que plus de cinq millions de musulmans vivent dans notre pays et le font vivre aussi, alors même que l'immense majorité d'entre eux sont de nationalité française. Il suffit par ailleurs de lire le texte d'Alain Lefeez, paru sur ce blog, pour mesurer l'énorme apport économique de ceux qui ne le sont pas. Autrement dit, tout acte xénophobe, toute politique plus ou moins raciste, tout rejet de l'autre, aboutissent toujours à des catastrophes humaines collectives ou individuelles.

C'est pourquoi nous nous réjouissons d'apprendre que le journaliste Eric Zemmour a été condamné à 2000 euros d'amende avec sursis pour des propos tenus dans l'émission de Thierry Ardisson Salut les terriens, diffusée sur Canal Plus et incitant à la haine raciale. Eric Zemmour s'était indigné après une intervention sur les contrôles au faciès : "Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois ? Pourquoi ? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est comme ça, c'est un fait." Le même jour, sur France Ô, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs "ont le droit" de refuser des Arabes ou des Noirs. Voilà où nous conduisent ces soi-disant pourfendeurs du politiquement correct et les organisateurs de débats qui portent atteinte à nos valeurs, nos principes et sont souvent hors la loi.

(1) Une majorité de Français ont peur de l'Islam. Cette religion monothéiste, pratiquée par des fidèles lecteurs appliqués du Coran ne font courir aucun risque à la démocratie. Faisons la sortir des caves et ses pratiquants se montreront au grand jour !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Le simple fait de commander une étude sur "le coût de l'immigration" est particulièrement odieux.
Les Français sont Français, un point c'est tout.
Va-t-on étudier ce que coûtent ou rapportent les Auvergnats ou les Bretons, les brunes ou les blondes (même d'Aquitaine), les nains ou les géants ?
Cette forme de "marchandisation" d'une partie de la population Française est une démarche très douteuse au plan de l'éthique et des élémentaires droits de l'homme.

Quant à l'Islam, il n'a jamais été et ne sera jamais une menace pour la France.
Le vrai scandale, c'est que la deuxième religion de France ne dispose pas de lieux de culte !

Imagine-t-on Monseigneur XXIII célébrer ses offices dehors dans les rues de Paris ?

Le sordide calcul de l'UMP est probablement de tenter de refaire le "coup de Chirac" : faire monter le FN au maximum pour sortir le PS du second tour.
Je ne vois pas d'autre hypothèse plausible.

PR

Anonyme a dit…

Faire sortir au grand jour ? on répète suffisamment que les religions quelles qu'elles soient sont d'ordre privé et que tout signe religieux ostentatoire est à proscrire, alors pratiquer au grand jour en France ? Je me souviens de la gauche et des lois de laïcité... je veux dire, pour aller contre la religion. Alors qui voudra les faire sortir au grand jour ?

Sylvia Mackert