16 février 2011

Le collège Mendès France de Val-de-Reuil ne fermera pas !

Lors de la manifestation à Evreux (photo PB)
Jean-Louis Destans, président du conseil général, a reçu ce matin à Evreux le principal et le principal adjoint du collège Pierre Mendès France de Val-de-Reuil avec à ses côtés, Janik Léger-Lesœur, vice présidente de l'Assemblée départementale et les directeurs des services concernés. A l'extérieur, une manifestation a rassemblé une centaine de personnes avec à leur tête, Marc-Antoine Jamet, maire de cette ville. Ils étaient venus demander le maintien en service du collège menacé, disaient certains, de fermeture.

Jean-Louis Destans a ramené tout le monde à la raison. Si les conditions techniques de fiabilité et de sécurité sont réunies, le département, non seulement maintiendra ouvert ce collège 400 mais en plus investira dans une réhabilitation à la suite de l'étude d'un économiste appelé à faire des propositions techniques et chiffrées avant la fin de l'année 2011. Le conseil général étudiera la possibilité de réaliser les travaux en une tranche voire deux si les finances l'exigent. Les responsables du collège devront, quant à eux, revoir les liaisons et la fonctionnalité d'un établissement qui n'a pas très bien vieilli.

Lors de la cérémonie de vœux, Marc Antoine Jamet avait — devant Jean-Louis Destans — évoqué la possibilité d'une fermeture du collège. On imagine mal pourtant un président de conseil général de gauche prêter la main à la politique suivie par le gouvernement lequel porte atteinte chaque jour à la qualité de l'enseignement dispensé en France et mine la confiance en un grand service public pourtant essentiel à la construction de l'avenir de notre pays.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Voilà une bonne nouvelle.Je commençais à douter du PS en général.

Sylvia Mackert