26 janvier 2011

Que veulent exactement les écologistes ? Et surtout, que veut Nicolas Hulot ?

(Chassons.com)
Les Verts se disent à gauche voire de gauche. Pour la majorité d'entre eux, c'est une lapalissade. Comment vouloir la protection de la planète, de sa faune, de sa flore, une certaine forme de décroissance, comment favoriser les économies d'énergies et les énergies renouvelables, comment lutter pour l'égalité, la justice sociale, de nouveaux droits pour les salariés et pour un travail pour tous sans le partage des richesses ? Autrement dit en renouvelant le pacte social et en rétablissant un certain équilibre entre les salaires et les revenus du capital ? Les écologistes savent bien que la droite ne fera rien sur cette voie-là. Elle ne fera rien pour protéger les services publics. Elle traînera des pieds pour financer les filières des énergies renouvelables (voir le recul sur le photovoltaïque) elle continuera d'investir dans l'EPR (nucléaire) et surtout, elle ne changera rien au régime présidentiel et aux institutions qui la servent si bien.

Pourquoi ce texte d'alerte ? Si, par malheur, et je pèse mes mots, les militants d'Europe-Ecologie-les Verts choisissaient Nicolas Hulot comme candidat à la présidentielle, il en serait fini de leur crédibilité. Je n'ai rien de spécial contre Hulot, homme d'affaires aux résultats florissants, si ce n'est qu'il n'aime pas évoquer publiquement ses sociétés et leurs immenses bénéfices. Je n'ai rien de spécial contre celui qui a fait signer les candidats à la présidentielle de 2007 pour les obliger à s'engager sur des points durs d'un programme progressiste dans les domaines de prédilection des écologistes. Ce qui me gêne, c'est qu'Hulot avance masqué. Rien ne dit qu'il ne souhaite pas faire un tour de piste en 2012.

Quand j'entends Eva Joly parler de Nicolas Hulot, elle affirme qu'il est son alter ego et qu'il faudra choisir à l'instant T entre elle et lui. J'ai l'impression qu'Hulot est une sorte d'imposteur, de coucou installé dans le nid des écolos pour mieux expulser leurs petits qu'ils chérissent depuis tant d'années. Je m'interroge sur la naïveté d'Europe-Ecologie Le Verts car Hulot n'est pas né de la dernière pluie et eux non plus. On sait tous qu'au second tour de la présidentielle, Hulot, en le disant sans le dire tout en le disant, apportera son soutien au candidat de la droite…si Marine Le Pen ne l'a pas mangée toute crue ! Il a ses entrées chez Sarkozy. Il est le cador sur les écrans de TF1 et n'a jamais vraiment montré un penchant pour la gauche mieux à même pourtant de reprendre ses thèses…

Travaux pratiques maintenant. A Louviers, il est frappant que les Verts du conseil municipal ne trouvent rien à redire contre le programme de Vidéosurveillance condamné au niveau national par leur programme. Il est surprenant qu'ils votent des deux pieds et des deux mains (sauf un élu Rolivalois) pour les délégations de service public alors que les Verts plaident pour les régies publiques. Les Verts sont prompts à dénoncer les entorses du Parti socialiste à la plateforme écologiste, ils accepteront qu'un militant de base de ce parti s'interrogent sur ce qui se passe chez eux, sans volonté d'hégémonie aucune.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Que des élus municipaux appartenant à EELV vote à Louviers pour l'installation de vidéo surveillance peut en effet apparaitre étonnant . M
ais tout autant que de voir à Louviers des socialistes s'y opposer alors qu'elles fleurissent à Paris (contre l'avis de Verts), à Lyon, à Grenoble et j'en passe.

Pour le reste, laissons peut être à Nicolas Hulot de soin de dire ce qu'il propose, avant de jeter l'anathème. Il se pourrait qu'il soit plus à gauche que Manuel Valls :)-

Jean-Charles Houel a dit…

Il n'est pas difficile d'être plus à gauche que Manuel Valls. Sa déclaration sur les 35 heures le discréditent pour parler au nom de la gauche et bien sûr au nom du parti socialiste. Il cherche les voix du centre droit. Peut-être cherche-t-il aussi sa voie ?

Anonyme a dit…

Nicolas Hulot, tout comme Yann Arthus-Bertrand est un imposteur. Il fait partie de ces personnes qui vivent du système qu'ils dénoncent. L'Ecologie est leur fonds de commerce et ils l'entretiennent parfaitement.
Mais lorsqu'on commence à les pousser dans leurs retranchements, on découvre très vite les limites de l'exercice. C'est ce qu'il ne faut cesser de dénoncer.
Bien sûr que ces braves gens se rallieront comme un seul homme à la Droite le moment venu. C'est elle qui les fait vivre.

Reynald Harlaut

Anonyme a dit…

à JCH : j'ai écrit Valls, juste pour la paix des ménages sur ce blog. Je pensais évidemment "DSK", mais cela pourrait vous brouiller avec votre ami Reynald H ... :)- (vous avez lu Libé et l'itv de Cambadélis ? Un pur régal. qui valait bien cette diversion sur Hulot)

à Reynald H : s'il y va, la campagne présidentielle sera un bon moyen de jauger Hulot, non ? Meilleur en tout cas que le procès ce procès d'intention.

Anonyme a dit…

Jean-Charles et Reynald ont tous les deux raisons. Il ne faut rien attendre de ces éco-tartuffes que sont Hulot et YAB. Pour Hulot, il faut aller sur le site de sa fondation pour savoir que ses "ambassadeurs" militants de la défense de l’environnement sont des habitués du petit monde médiatique où ils ne brillent pas par leur défense acharnée de la nature. La liste ressemble plus à un sommaire de Télé 7 jours qu'à celle d'un organe de combat écologiste.

Pour les partenaires et financiers de la fondation, TF1 est célèbre pour appartenir au cimentier et constructeur Bouygues dont la préoccupation environnementale n'est jamais apparue à quiconque. La chaine elle-même est une ode à la consommation et aux comportements les plus anti-écologistes. Pour EDF, les centrales nucléaires, les lignes à haute tension et les éoliennes qui défigurent la France sont éloquentes. L'Oréal, multinationale spécialisée dans les cosmétiques, c'est l'expérimentation animale, l'utilisation d'aérosols et des liens privilégiés avec Israël. Ces entreprises gagnent une caution de défense de l'environnement par ce parrainage. La Fondation Nicolas Hulot gagne de l'argent. La nature, elle, perd sur tous les tableaux.

Quand à YAB, il figurait dans le comité de soutien au Qatar pour l'organisation de la Coupe du Monde 2022 de football. Le Qatar qui a financé son navet Home va construire en plein désert une dizaine de stades de luxe climatisés pour cette grande messe du sport-spectacle-fric. Rien ne semble en mesure d'arrêter l'hélicoptère fou de l'ami de Sarkozy.

Ces deux éco-tartuffes ont pollué dix ans chacun l’Afrique sur le Dakar, l’un avec un gros 4x4 et l’autre en hélico, mais par contre, Jean-Charles, n’ n'oublie surtout pas de couper l'eau du robinet quand tu te brosses les dents. Attention, avec ce genre de petits gestes tu sauveras la planète. Hé oui, le discours des éco-tartuffes se caractérise par son style très culpabilisant pour madame et monsieur tout le monde... et déculpabilisant pour les gros pollueurs.

Il faut un sacré qu’Hulot pour affirmer que la croissance illimitée est possible dans un monde aux ressources limitées.

Alain Lefeez