4 avril 2011

Pour le retour de l’eau en régie publique


L
e retour de l’eau en régie publique sur le territoire de la Communauté d’agglomération Seine-Eure (CASE) est le premier objectif que s’est assigné l’Association pour l’Amélioration du Cadre de vie et de l’Environnement dès sa réactivation en 2009. Il entre dans un combat plus général pour la défense des services publics et l'amélioration de la qualité de vie des habitants du territoire de la CASE qui regroupe actuellement, rappelons-le, 29 communes.

Cette association rassemble en son sein, sans exclusive, des représentants de plusieurs partis politiques : Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Parti communiste français (PCF), Parti de Gauche (PG), Parti socialiste (PS), d’associations (ATTAC), ainsi que des personnes de la société civile qui, à titre individuel, se reconnaissent dans son objet, soit en la soutenant, soit en participant activement à son action.

Cet objectif a été prioritairement choisi en raison de la symbolique qui s’y attache. Rappelons que l’échéance du contrat qui lie la CASE à la multinationale Veolia se situe en 2015 et qu’il convient dès à présent de s’y préparer afin que l’avenir de l’eau sur le territoire de la Communauté d’agglomération ne soit pas le résultat de la décision de quelques uns sans que la population n’y ait été associée de quelque manière que ce soit.

Depuis 2009, l’Association a invité pour des conférences sur la question de l’eau Jean-Luc Touly de l’Association pour un Contrat mondial de l’Eau (ACME), à Val-de-Reuil, puis récemment Anne Le Strat, présidente d’Eau de Paris, la nouvelle régie publique de la capitale, à Louviers. Elle a permis le visionnage en avant-première nationale au cinéma Forum de Louviers du film « Water makes money » des réalisateurs allemands Leslie Franke et Herdolor Lorenz, dernièrement diffusé sur la chaîne ARTE. Elle a aussi rendu visite à Daniel Leho, président du Syndicat des Eaux du Roumois et du Plateau du Neubourg (SERPN), promoteur d’une nouvelle régie technique, et a visité la Maison de l’Eau à Thuit-Signol, remarquable outil pédagogique dont il a été l’initiateur ainsi que la station d'épuration de Val-de-Reuil-Léry.

Par ailleurs, l’Association rencontre les élus des différentes communes de la CASE afin de les informer et de les sensibiliser à la question de l’eau et des enjeux du choix de sa gestion, soit comme c’est actuellement le cas, en délégation de service public à un prestataire privé, soit comme elle le préconise, en régie publique.

Dans ce même temps, traduire sur le papier le discours de ses membres et formaliser l’argumentaire en faveur du retour de l’eau en régie publique devenait une nécessité. C’est à ce travail que s’est employé le bureau de l’Association, qui, au terme de plusieurs mois de rédaction et de concertation, est parvenu à la mise au point d’un document de 15 pages intitulé « Pour le retour de l’eau en régie publique ». Il a vocation à être l’outil pratique d’information et de communication à l’usage, non seulement des élus, mais également de toutes les citoyennes et citoyens que la question de l’eau intéresse, et qui sont désireux d’être informés sur le sujet.

Édité sous forme de fichier pdf, il est désormais accessible à toutes et à tous Il suffit pour cela d’en faire la demande à l’Association.

Le Bureau

Contacter l’Association :
Association pour l’Amélioration du Cadre de vie et de l’Environnement
8bis, route de Pacy
27400 – LOUVIERS
Association Loi de 1901 n° W273001499 - Préfecture de l’Eure
Tél. : 02 32 40 00 68
Courriel : houel2008@free.fr

Adhérer à l’Association :
Il est possible d’adhérer à l’Association, soit à titre individuel, soit comme association, groupe ou parti politique.
Pour l’année 2011, le montant de la cotisation est fixé à deux euros.
Le règlement est à adresser au siège de l’Association.






4 commentaires:

Anonyme a dit…

A la lecture de cet article, je suis surprise de constater que les Verts ne s'intéressent pas au travail de cette association puisqu'ils ne figurent pas dans la liste des partis politiques associés. Je m'étonne de cela car je croyais que le retour de l'eau en régie publique était dans le programme politique de ce parti.
Une fidèle lectrice

Anonyme a dit…

Oui, c'est vrai : pour le moment, localement, les Verts hier, et Europe Ecologie-Les Verts aujourd'hui, sont absents de la bataille que nous menons sur la CASE. On n'en connaît pas la raison d'ailleurs. Comme le retour en régie publique de l'eau est au coeur de leur programme, on peut espérer et souhaiter qu'ils rejoignent l'association pour se battre à nos côtés. Donc pour l'instant ce sont les militants du PS, du PCF, du PG, d'ATTAC, du NPA, associés à des personnes non encartées dans une organisation politique qui travaillent ensemble sur cette question.
Sophie Ozanne

Anonyme a dit…

Je pense qu'une étape importante dans le combat de l'ssociation, pourrait être l'obtention de l'interdiction faite à Véolia des coupures d'eau en cas d'impayés. Il semblerait que l'agglo pourrait contraindre l'exploitant à ne pas agraver les difficultés des ménages les plus démunis. Si les différents fonds d'aide acceptent généralement de régler les impayés d'eau, ils rechignent (ce qui me semble normal s'agissant d'argent public) à payer les différents frais financiers, notamment ceux de réouverture de compteur après coupure.
François Charmot

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord avec François Charmot. D'ailleurs nous avons eu connaissance de plusieurs cas sur l'agglo où les gens qui ont soit un retard de paiement de leur facture, soit une impossibilité de la payer, tout simplement, se retrouvent avec des pénalités énormes qui les enfoncent davantage dans l'endettement : c'est scandaleux!
Sophie Ozanne