23 février 2011

Guy Auzoux soutient le candidat PRG !

Il m'a fait la leçon. Donné bien des coups. M'a accusé de tous les maux parce que j'avais maintenu ma candidature au second tour de l'élection cantonale de Louviers-sud. Quel crime n'avais-je pas commis en tentant, le plus logiquement du monde, de chercher à me faire élire contre un candidat Nouveau Centre soutenu par l'UMP et contre le candidat sortant PRG soutenu par le centre droit. Finalement, le gagnant de l'élection fut Guy Auzoux. Et Franck Martin, le donneur de leçons de démocratie, fut battu.

La campagne électorale actuellement en cours dans le canton nord de Louviers nous apprend que la droite UMP représentée par Olivier Aubert ne bénéficiera pas du soutien de Guy Auzoux. Le conseiller général de Louviers sud ex-nouveau centre-UMP a décidé de soutenir le candidat PRG qui avait voté Sarkozy à la présidentielle. Comme par hasard ! Et toutes ces avanies, toutes ces injures pour en arriver là. En arriver à ce que le candidat poussé par Franck Martin obtienne le soutien du conseiller général de Louviers sud qu'il m'accusa d'en avoir encouragé l'élection alors que jamais je n'avais dissimulé ni mon drapeau ni mes engagements. Bien à gauche.

Ils sont beaux les radicaux à la sauce lovérienne. Ils ont l'air malin ceux et celles qui m'ont montré du doigt quand je disais être le seul à représenter la gauche au second tour de la cantonale de Louviers-sud en 2008. C'était pourtant bien vrai. Et le soutien officiel de Guy Auzoux au poulain du maire de Louviers réduit à néant toute l'argumentation péniblement construite par ce dernier pour me disqualifier. Electoralement, il a perdu. Politiquement, il a trompé les électeurs. Moralement, il est condamné.

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Voilà un soutien qui a le mérite d'être clair !
J. Bidault, G. Auzoux, même combat!
Sophie Ozanne

Anonyme a dit…

Alors il se peut qu'il soit élu, si certains de droite votent pour J Bidault.

Sylvia Mackert

Jean-Charles Houel a dit…

A Louviers, on a déjà connu une situation semblable aux municipales. Qui a voté Martin ? L'extrême gauche, elle a fait 10 %, la gauche, elle a fait 20 %, la droite, elle a fait 30 %. Il reste 40 % pour le centre. Donc la droite aussi. CQFD.

Anonyme a dit…

Voir la droite soutenir un "radical de gauche", c'est digne de Raymond Devos !

Radical de gauche, cela signifie que les racines sont à gauche, non ?

Ou alors c'est Auzoux qui n'est plus à droite puisqu'il soutient la gauche ?

Ah, non Auzoux est au centre, donc il peut aller ou il veut.
En retraite bien méritée, ce serait le mieux pour lui et pour tout le monde.

La Vème république est décidément bien morte !

Anonyme a dit…

- Pardon M'sieur, je cherche le PRG!
- Pas de problème, continuez vers le centre et tournez à la première à droite!

Alain Lefeez

Anonyme a dit…

Disons, J Bidault met l'accent sur le fait de vouloir être au service de tous et pas seulement de la gauche, si j'ai bien compris sa démarche.
Un pompier devait bien sauver tout le monde et pas seulement ceux qu'il avait envie de sauver. Donc de ce fait il peut attirer un électorat très large, peu importe la couleur politique.
Le PS attire ses habitués surtout et vu les difficultés pour obtenir des aides par moment, je ne sais pas comment réagiront les pauvres. Abstention ? vote sanction ? ou au contraire confiance ? J'ai eu plusieurs témoignages de personnes qui trouvent que les loyers HLM augmentent bien plus que les aides et certains n'ont même pas droit à l'APL. 10 ou 15 Euros d'augmentation peuvent mettre des personnes en difficulté, même en étant salarié, et les loyers augmentent deux fois par an en HLM.
Et au sein de l'UMP il y a aussi des courants pour ou contre Sarkozy, donc si Guy Auzoux souhaite soutenir le PRG en retour, c'est parce qu'il ne veut apparemment pas d'Olivier Aubert, si j'ai bien compris

Sylvia Mackert

Anonyme a dit…

Et en résumé vous dites quoi sylvia, parceque moi je n'y compris rien à votre discours, vous n'étes ni pour ni contre, au centre quoi !! comme disez une certaine personne peut importe d'être à babord ou à tribord, le principial est d'être dans le bateau...

Jean-Charles Houel a dit…

Guy Auzoux prend le vent qu'il croit voir souffler dans le sens de l'histoire. Ni la droite ni le centre droit ne sortiront vainqueurs de ces cantonales. Seule la gauche avec Destans et Cléret, a une ligne droite. Et Claire. eh !

Anonyme a dit…

Pour être encore plus clair, Guy AUZOUX n'a rien contre Olivier AUBERT contrairement à ce qu'écrit Sylvia mais il a surtout la rancoeur de ne pas avoir été retenu pour figurer sur la liste de Bruno Le Maire et d'Hervé Morin aux dernières régionales.
Voilà ce qui le rapproche du PRG : se venger !
Il a d'abord conduit une liste aux régionales dont nous connaissons le score. Il a ensuite envisagé de pousser une candidature à Louviers Nord mais n'a trouvé personne pour le représenter.
Se sentant de plus en plus seul au Conseil Général de l'Eure où il a été exclu du groupe d'opposition Eure Avenir, il s'est mis en tête de crééer un groupe politique en s'associant aux deux conseillers généraux PRG (C. Behar et A. Mansouret). Ayant appris qu'il faut être 4 pour créer un groupe, il croyait avoir trouvé son quatrième en la personne de J. Bidault.
L'idée Auzoux a fait beaucoup rire dans les couloirs du Conseil Général d'autant que les deux conseillers généraux PRG soutiennent Leslie Cléret et n'envisagent pas une seule seconde ni la victoire de J. Bidault, ni de s'associer à G. Auzoux dont les convictions politiques ont été de tous temps à géométrie variable.
Le top est que Bidault, qui fonctionne comme Auzoux entre géométrie variable et trahison, s'est rendu compte depuis que le soutien d'Auzoux est une casserole de plus qui va le faire arriver loin, très loin derrière L. Cléret soutenue par des élus appriéciés et fiables.
Le président Destans se souvient que la candidature de F. Martin aux sénatoriales lui a barré la route du Sénat. Il sait aussi que le maire de Louviers n'a pas respecté sa parole d'Union de la Gauche à Louviers et à la Région. Le message de la gauche départementale est clair : il faut faire réélire Leslie Cléret.
Au second tour toute la gauche, la vraie, sera derrière Leslie Cléret.
AL. Incarville

Anonyme a dit…

Sur un autre blog j'ai dit que le parti du bon sens ne verrait jamais le jour, parce que partout les hommes ou femmes politiques veulent faire carrière et de ce fait font le jeu de la politique politicienne avant tout et ne défendront pas les intérêts des électeurs ! Malheureusement c'est l'impression que j'ai de partout en ce moment. Même concernant le PS de l'Eure.
Sylvia Mackert

Anonyme a dit…

Soutenu par F. Martin qui veut se venger du PS, soutenu par G. Auzoux qui veut se venger de l'UMP,finalement le candidat Bidault c'est le vengeur masqué! La vengeance qui couve + les caméras de vidéo-surveillance, hum! super programme M Bidault ! Ca fait envie!!!
Sophie Oznanne

Denis a dit…

Décidément, le PRG s'enfonce un peu plus chaque jour avec son clown en chef dans le département de L'Eure... Franck Martin.

Quel naufrage !!!