2 mars 2011

Le chemin de croix du vote par procuration

A Louviers il en faut de la volonté et de l'insistance pour pouvoir voter par procuration lors des prochaines élections cantonales. Ma mère, pensionnaire d'une résidence pour personnes âgées, qui a toute sa tête, souhaite participer au vote des 20 et 27 mars. Elle est née à Louviers, est inscrite sur les listes électorales de Louviers, est domiciliée à Louviers. Logiquement, je me suis adressé au commissariat de Louviers (comme la dernière fois) pour accomplir les démarches administratives nécessaires mais les temps ont changé.

Aujourd'hui, plus d'interlocuteur à Louviers. On nous invite à nous rendre au commissariat de police de Val-de-Reuil. Compte tenu du temps nécessaire aux allers et retours, j'ai opté pour une demande de rendez-vous par téléphone. Si ma première interlocutrice a été intriguée par ma démarche, je dois reconnaître que la seconde s'est montrée plus au fait du vote par procuration et m'a fourni tous les renseignements utiles. Un OPJ se rendra donc auprès de ma mère pour constater qu'elle a toute sa lucidité et qu'elle pourra, par conséquent, exprimer son choix lors du renouvellement du titulaire du canton nord.

La question qui se pose est simple. Pourquoi l'annexe du commissariat de police située à Louviers ne peut-elle pas remplir, comme par le passé, le rôle qu'on peut attendre d'un service public ? Pourquoi ne pas simplifier le chemin de croix et le rendre plus rapide et donc plus direct, ne serait-ce que pour faciliter l'expression d'un civisme minimum attendu de chaque citoyen ?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

http://vosdroits.service-public.fr/F1604.xhtml

il y a la possibilité de s'adresser à la gendarmerie aussi, il me semble, mais le plus simple aurait été la mairie de chaque commune. Pourquoi un commissariat ou un tribunal ? Et le vote par correspondance ? est-ce possible ?

Sylvia Mackert

Jean-Charles Houel a dit…

Le vote par correspondance n'existe plus et heureusement. Il était à la source de nombreuses fraudes commises, notamment, dans les maisons de retraite. Le vote par procuration est sous le contrôle des Offciers de police judiciaire et des magistrats, c'est tout de même une garantie de sérieux et d'équité.
Le vote par procuration ne peut être autorisé dans les mairies dont les agents ne sont pas OPJ.