28 février 2011

Guy Auzoux n'est ni manipulé ni manipulable, seulement imprévisible

Il fut un temps où Guy Auzoux soutenait N. Sarkozy
« Quand (sic) à Guy Auzoux... L'homme est vraiment sympathique, mais ses manoeuvres sont incompréhensibles si on ne comprend pas qu'il est manipulé. » Cet homme est vraiment très sympathique et nous sommes vraiment d'accord avec Franck Martin auteur de cette phrase incroyable (1). Mais politiquement, il n'est pas très franc du collier. Tantôt gaullo-gaulliste, tantôt à droite, tantôt au centre-droit, le conseiller général de Louviers sud n'en finit pas de se positionner en fonction des vents.

Et comme le vent soufflera plutôt en faveur de Jean-Louis Destans le mois prochain, on comprend mieux son positionnement nouveau en faveur du candidat PRG, parti devenu de centre-droit sous l'impulsion des Baylet-Martin-Tapie. Christiane Taubira l'a bien compris depuis longtemps, elle qui soutient la candidature d'un membre du PS. Franck Martin est un pragmatique. Il sait que la majorité du Département ne changera pas en mars. Au contraire, elle sera confortée. Il fera avec.

Comme le maire de Louviers est, cependant, plus que gêné aux entournures avec ce soutien inconfortable, il fait ce que font tous les politiques un peu madrés, il en appelle à la théorie du complot ! Guy Auzoux est manipulé ! Manipulé par qui ? Pourquoi ? On ne comprend pas en effet « la manœuvre » de Guy Auzoux — il soutient le PRG — sous l'angle du complot et quels desseins il poursuivrait. Ce qui demeure incompréhensible donc c'est la phrase de feu l'ex-président du PRG départemental. Autrement dit, c'est du grand n'importe quoi.

Guy Auzoux n'est nullement manipulé ni manipulable. Il est trop imprévisible. Trop versatile. En fait, Franck Martin cherche à dédouaner son candidat favori d'un soutien devenu encombrant qui ne fait que confirmer l'ambiguïté des radicaux de gauche de l'Eure. Cette ambiguïté dont tous les authentiques républicains de gauche risquent d'être victimes s'ils n'y prennent garde.

(1) Incroyable, pourquoi ? Parce que le maire de Louviers a voulu diaboliser celui qui lui a succédé au conseil général. Aujourd'hui, il est vraiment sympathique mais…embarrassant tout de même.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Quand on s'embarque avec des personnes qui ont soutenu Sarkozy en 2007, quand on en propulse un comme candidat à la cantonale, faut pas être surpris de recevoir un soutien de la droite. Il n'y a que M. Martin et sa manie de voir des complots partout fomentés contre lui, pour s'en étonner et y voir de la manipulation. M. Auzoux sait très bien ce qu'il fait quand il apporte son soutien à M. Bidault. Bien sûr, on comprend que ce soutien est plus gênant qu'utile.
Sophie Ozanne

Anonyme a dit…

Je suis d'accord, je pense qu'il décide lui-même son action. Son choix et ses motivations lui sont propres et peut-être est-il imprévisible, mais en tout cas pas désintéressé, sinon pour quelle raison fait-il de la politique ?

Sylvia Mackert

Anonyme a dit…

La campagne s'échauffe , les masques tombent...
Draguer les électeurs de droite est l'objectif de M Bidault et de son mentor.
M Bidault a soutenu N Sarkozy en 2007, je ne l'ai pas entendu exprimé le moindre regret.
Un premier tract sur la sécurité , le suivant sera peut-être sur l'immigration ...
Le soutien de Guy Auzoux qui n'a pas l'air de beaucoup le gêner.
Un discours dénonçant dans un premier temps les absences de L Cléret mais s'apprêtant à lui apporter son soutien pour le deuxième tour, pas cohérent ...
Au premier tour , il s'agit de battre le candidat de l'UMP et du FN en plaçant nettement en tête la candidate de la majorité départementale.
Cordialement
E Boissière