28 février 2011

Sarkozy peut compter sur la rancune de MAM

La lettre de Michèle Alliot-Marie
Bon sang ce qu'il est malin, le sarko. Faire passer le limogeage de MAM et de Brice Hortefeux sur le dos des révoltes arabes nécessitant un changement d'approche et de politique, c'est fort. Mais c'est faux. Alors qu'il s'agit, ni plus ni moins, de prendre acte du terrible échec de l'une et de l'autre dans leur domaine respectif. MAM a confondu affaires étrangères et affaires immobilières (par le biais de ses parents) et Brice Hortefeux, condamné pour injures raciales, paie le prix fort des mauvais résultats dans un domaine de prédilection et d'élection de Sarkozy, la sécurité. Les violences aux personnes augmentent sensiblement et les sondages indiquent que la sécurité n'est plus une thématique porteuse pour le président.

Il va sans dire que l'arrivée d'Alain Juppé au ministère des affaires étrangères va hausser le niveau même si ses déclarations comme ministre de la défense lors de l'affaire des deux otages enlevés au Niger avaient semblé relativement brutales. L'arrivée de Claude Guéant au ministère de l'Intérieur est une mauvaise nouvelle. Ce trop proche du président, nommé à un poste stratégique à un an et deux mois de la présidentielle, indique bien que la campagne électorale est lancée. Guéant c'est l'homme du secret et des secrets, c'est l'homme de l'intrigue et surtout, ce n'est pas un politicien. Il conservera l'âme servile du factotum placé là pour un destin que ne lui appartient pas. Et comme souvent dans des cas pareils, l'homme fera du zèle pour être admiré de son maître. Migrants, attention à vos abattis ! Opposition, attention aux coups bas !

Passons sur Gérard Longuet, nouveau ministre de la défense, accessoire ministériel sans aucun pouvoir puisque la défense, c'est le domaine réservé du chef de l'Etat. Faudra-t-il, lui aussi, qu'il se transforme alors en VRP de l'industrie de l'armement de notre pays alors même que notre président dit vouloir soutenir et accompagner la lutte pour la démocratie et la liberté des peuples arabo-musulmans ?

Pour la Sarkozie, le bilan de ce dernier mois est calamiteux. Sur le plan intérieur, rien n'avance. Sur le plan extérieur, la France recule et ne tient plus sa place dans le concert des nations. Michèle Alliot-Marie s'est accrochée jusqu'au bout à son portefeuille, elle considère qu'elle n'a commis aucune faute et si elle va se taire, c'est uniquement parce que POM (revenant sur sa parole) reste ministre des relations avec le Parlement. Sa lettre en dit long toutefois sur son ressentiment à l'égard du président et on peut parier sur la rancune tenace de MAM. Elle parviendra à s'exprimer un jour.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Devinette :

Quelles différences y -a-t-il entre MAM et Juppé?

Réponse :

14 mois (de prison avec sursis) et un an (d’inéligibilité).

Et puis à l'heure où l'Orient fait sa grande révolution démocratique, il a fallu que Sarkozy se distingue en mettant un ancien d'Occident à la Défense.

AL

Bernard Parisot a dit…

Effectivement, AL n'a pas tort de pointer le cas Longuet, alors que le texte de J.C.H ne fait que l'effleurer.
Condamné en 1967 au titre des violences commises à Rouen avec ses copains d'Occident (Devedjian et Madelin) - Mis en examen en 1995 dans l'affaire du financement occulte du Parti Républicain - Mis en garde à vue en 2001 dans l'affaire des marchés publics des marchés d'IdF, - Etc...
Alors, après un Hortefeux condamné pour propos racistes, un Juppé condamné en 2004 pour prise illégale d'intérêt, n'y a-t-il vraiment pas d'autre formule, pour parvenir à un poste ministériel, que de s'afficher en priorité comme délinquant ?
Bernard P.