20 décembre 2016

Christine Lagarde et l'affaire Tapie : « coupable mais pas responsable » !


Et Michel Sapin, ministre de l’économie et des finances qui y va de son message de confiance à l’égard de Mme Christine Lagarde ! On en voit de belles et des pas mûres dans le monde politique. Car enfin, Mme Lagarde n’est-elle pas celle qui « en voulant être utile à Nicolas » a entériné l’arbitrage Tapie et ignoré les recommandations des membres de son administration quant au scandaleux résultat. Ces fonctionnaires avisés proposaient de faire appel de cet arbitrage frelaté, pensé, imaginé par l’équipe Sarkozy en remerciement du soutien apporté à Tapie lors de la présidentielle. Du moins pour ce que l’on en sait publiquement

François Bayrou, pourfendeur méritant des frasques de Sarkozy-Tapie tape fort contre le jugement de la Cour de Justice de la République. Il évoque même un pacte de corruption mêlant président de la République de l'époque et un Bernard Tapie intéressé. Cette juridiction — la CJR — très particulière composée de parlementaires et de trois magistrats professionnels a rendu un jugement étrangement complaisant, hier, dans l’affaire Lagarde-Tapie. Oui, Mme Lagarde s’est montrée négligente et donc coupable dans le refus de faire appel de la sentence d’arbitrage accordant 405 millions d’euros à Tapie (dont 45 millions d’euros pour préjudice moral) mais eu égard au poste qu’elle occupe au FMI à Washington et un casier judiciaire vide, elle est exemptée de peine et donc déclarée en quelque sorte irresponsable. On connaissait la célèbre formule « responsable mais pas coupable » on a maintenant  « coupable mais pas responsable. » Une fois de plus une politique profite allègrement d’une position privilégiée faisant la nique à tous les citoyens décidément bien inégaux devant la loi.

Hollande voulait supprimer cette CJR composée de copains et très indulgente pour les fautes ou les délits commis par des ministres. Il voulait mais ne pouvait ! Qu’attend donc le Parlement pour prendre des initiatives et mettre fin à ce statut exceptionnel qui permet à des coupables de sortir des tribunaux la tête haute et les mains sales.


2 commentaires:

Anonyme a dit…

et si l'on en disait autant de Mr Fabius dans l'histoire du sang contaminé ?

Jean-Charles Houel a dit…

Voilà une légende bien tenace et contre laquelle le rationnel ne peut rien. Il est maintenant prouvé, ô combien, que Laurent Fabius a fait tout ce qu'il fallait pour limiter au maximum la propagation du SIDA. Qu'il n'ait pas été condamné par la CJR est bien le moins. Il n'a bénéficié d'aucune mansuétude. C'est si vrai qu'Edmond Hervé a été jugé coupable et puni. Laurent Fabius est totalement innocent ! Faudra-t-il le clamer cent fois pour être cru ?