24 février 2015

Risque de piratage des cartes bancaires avec la fonction « sans contact »


« M. François Loncle alerte Mme la secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire sur les risques de piratage des cartes bancaires sans contact. La fonction « sans contact » permet au titulaire d’une carte bancaire marquée d’un logo spécifique évoquant un écho radar de régler tout achat n’excédant pas 20 euros simplement en posant la carte sur le terminal de paiement du commerçant, sans avoir à taper le code confidentiel. Plus de 18 millions de cartes bancaires – soit le tiers des cartes en circulation - sont aujourd’hui équipées de ce dispositif qui paraitrait utile, pratique et commode s’il ne présentait de sérieux dangers. Des informaticiens ont en effet révélé qu’il est possible d’en intercepter les données personnelles, notamment le numéro de la carte et sa date d’expiration. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a confirmé les failles de ces cartes. De plus, le détenteur d’une telle carte peut, en cas de perte ou de vol de celle-ci, éprouver quelque difficulté à démontrer auprès de sa banque un paiement frauduleux.
M. François Loncle demande à Mme la secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire que la fonction sans contact ne soit qu’une simple option pouvant être acceptée ou rejetée, que les établissements bancaires ne l’imposent pas en tout cas à l’insu de leurs clients et qu’ils ne l’activent pas sans leur approbation écrite. Il souhaite qu’elle manifeste une grande vigilance à l’égard de la sécurité des données personnelles contenues dans les cartes bancaires et qu’elle veille à son amélioration. »
 François LONCLE
Député de l’Eure

1 commentaire:

Regis Capet a dit…

avec du respect pour cet homme . Il est en retard d'une bonne année. l'association de défense des consommateurs a déjà soulevé le problème et je lis sur la dépêche qu'il n'ai pas exclut qu'il se représente a nouveau lors des prochaines législatives "on nous dit qu'il a la forme" il te balance ça sur ton blog pour qu'on parle de lui "moi je dis que la place est bonne" le renouveau c'est pour quand ? l'avenir est derrière lui place aux jeunes ça suffit