5 février 2010

Toutes les couleuvres et tous les chapeaux du monde

Je viens de jeter un œil sur le blog de Franck Martin. Il parle d'une mise à feu de la campagne électorale avec « Martine Aubry en vedette ». Martine Aubry ? N'est-ce pas cette responsable de motion que j'ai soutenue avec force au point d'aller défendre son texte dans les différentes sections où l'on a bien voulu m'inviter ? N'est-ce pas cette femme qu'un certain Franck Martin a jugée compassée, dépassée pour tout dire ringarde ? N'est-ce pas cette motion également signée par Laurent Fabius, jugée par le président du PRG départemental comme archaïque à cent lieues de la Gauche moderne dont il serait l'incarnation révélée ?

Si c'est bien cette femme-là (qui rend sa crédibilité au Parti socialiste) on comprend mieux la tête «PFG» plutôt que PRG que le maire de Louviers affichait sur la scène du cirque d'Elbeuf, l'autre soir. Que ce fut dur et long de supporter tous ces discours socialistes, d'endurer la prise de parole de Marc-Antoine Jamet, par exemple, sans oublier la belle leçon administrée par Valérie Fourneyron, maire de Rouen, sur les conditions de la réunification de la Normandie, cheval de bataille de la Droite et de Franck Martin. Une leçon comme une fessée pour celui qui attend impatiemment le 21 mars prochain et son élection au conseil régional.

Que ne faut-il faire pour être élu ? S'allier avec ses meilleurs ennemis. Accepter un programme avec lequel on n'est pas d'accord. Se murer dans le silence alors qu'on voudrait crier ! Mais Franck Martin est un dur à cuire de la politique. Pour un siège, il est capable d'avaler toutes les couleuvres et de manger tous les chapeaux du monde.

11 commentaires:

alain lefeez a dit…

La poule et le coq

Franchement, on s’amuse avec ces régionales. A Elbeuf, quel spectacle ! On a même droit au cirque ! Et quel numéro !

Voir un maire du Parti Rarement à Gauche se gonfler comme une vieille poule battant désespérément des ailes et sur le point d'éclater, c’est vraiment un spectacle jubilatoire.
Et voir à côté, un président de région, en vieux coq décharné, veillé sur sa vieille poule, ça nous livre une belle vérité sur cette basse-cour (im)pitoyable.
Et je te hais, et je picore dans ta gamelle, et j’te vole dans les plumes…

Ils ont quand même réussi un spectacle rare, déclenchant le rire sans même qu’ils le comprennent. Dépassés. Ridicules. Réduits chacun à leur caricature : le coq, mais surtout la poule fièrement dressés sur leurs ergots, les pattes enfoncées dans la fange.

La consanguinité politique étant ce qu’elle est, laissons les gallinacés se plumer et se déplumer entre eux. Mais en ce qui concerne la poule et le coq, c’est encore Pierre Desproges qui en parlait le mieux :

La poule un beau matin s'en fut trouver le coq
Et lui dit : "Mon ami j'ai grande envie de vous.
Ma libido s'agace et ce n'est point le phoque
Avec ses airs de fol et son regard trop doux
Qui pourrait apaiser mes ardeurs printanières."

Le coq un peu surpris du ton du préambule
Se dit : "Mais quelle époque! En voici des manières!
A quelle extrémité faut-il que l'on m'accule!
Moi qui connaît si peu cette poule en chaleur,
Voici qu'elle m'invite à la crapahuter!"

Ayant dit, il s'exécuta mais sans ferveur,
Grimpa sur la furie pour la coconiquer,
Mais sans ardeur aucune et sans plus d'enthousiasme
Qu'on en met à pisser quand on n'a pas envie.
Il eut beau réviser un à un ses phantasmes
En s'agitant au mieux sur le tas, rien n'y fit.

"Eh quoi?" se dit bientôt la cocotte qu'on frustre
Et qui voit son orgasme à nouveau reporté
Au hasard incertain d'un autre coq en rut,"
Pour un Gallinacé je suis câline assez
Mon cul c'est du poulet, j'ai le croupion frivole
Et voici que je sue sous ce cuistre à la queue barriolée
Qui me besogne en vain tandis que je m'étiole!"

Lors, se tournant un peu, elle pria Chante-Clerc
De lui lâcher les plumes et d'arrêter sa houle.
Le coq se consola : "Je ne crains plus l'hiver,
Je me suis ramassé une veste en pied-de-poule."

Jean-Charles Houel a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Jean-Charles Houel a dit…

Le commentaire est libre. Je ne serais pas allé jusque là. Mais le texte d'Alain Lefeez mérite qu'on s'y attarde. Qu'on le lise et qu'on le relise. Et puis, je ne résiste jamais à Desproges qui nous manque tant.

Unknown a dit…

@ Jean-Charles,
Tu pourrais, aussi, Jean-Charles, parler de tous ceux qui ont soutenu les autres motions et qui étaient, aussi, présents au Cirque d'Elbeuf et sur l'estrade au premier rang. Pas seulement Franck Martin. Et puis combien seront-ils à rejoindre la future motion Strauss-Kahn,l'année prochaine?
Dominique Strauss-Kahn, futur Président de la République, si l'on en croit les sondages, que tu apprécies, selon ce qu'ils indiquent?!...
Le reportage vidéo, sur mon blog, sera une archive intéressante....à ce moment-là.

Jean-Charles Houel a dit…

José, tes vidéos sont des trésors. Et je le dis avec sérieux. Sans toi, bien des informations seraient tues. Mais avoue qu'il est des rapprochements inexplicables rationnellement qui ne peuvent trouver leur sens que dans des deals secrets totalement inconnus de l'électeur. Et des militants de base.

Anonyme a dit…

vous n'avez pas tort quand vous parlez de deals secrets, cela a toujours existé, donc il est clair que les plus forts arrivent à progresser en politique et les plus faibles n'ont plus rien à dire, même si on se dit démocrate.
Quant à Dominique Strausskahn, il est fort possible qu'il soit candidat aux présidentielles, il a de l'expérience désormais avec le FMI, et des relations internationales que L Fabius n'a pas. Donc voilà, la différence, les électeurs regarderont aussi cela, même s'il a été absent en France pendant longtemps, car tout ce qui intéresse les gens c'est le pouvoir d'achat, l'argent et celui qui leur promet ça, sera élu.
Sarkozy disait donner la priorité au pouvoir d'achat, c'est pour cela qu'il a été élu et pour rien d'autre, il me semble. C'est pour cela que les gens sont déçus aussi. Pour l'instant mon pouvoir d'achat a encore baissé et le chômage a augmenté chez nous.
Faut dire aussi, que je n'ai pas voté Sarkozy mais Ségolène Royal, donc c'est normal qu'on tape sur les plus démunis.

Sylvia Mackert

Anonyme a dit…

Il faut absolument visionner la séquence vidéo tournée par José Alcala et mise en ligne sur son site "Caméra diagonale" où l'on voit Martine Aubry parcourir à son arrivée sur la scène du cirque d'Elbeuf la rangée des "officiels" afin de serrer la main à chacun et passer devant Franck Martin comme s'il n'était pas là !
Un grand moment !
Reynald Harlaut

Unknown a dit…

@ Reynald Harlaut
Lorsque Martine Aubry a parcouru le premier rang, sur la scène, j'étais à environ 2,50m et j'ai vu et entendu qu'elle disais en passant devant chaque personne "bonsoir, bonsoir!". Elle n'a serré la main, ou fait la bise qu'à celles et ceux qu'elle semblait connaitre, parce que membres du PS.
Très franchement, il n'y avait rien qui indiquait une volonté délibérée d'éviter Franck Martin.
C'est le genre de scènes que l'on détecte facilement et je l'aurais dit..

Jean-Charles Houel a dit…

Tu as peut-être raison, José mais il n'empêche. Marc Massion (mon petit doigt me l'a dit) avait prévenu Franck Martin qu'il ne serait pas autorisé à prendre la parole. Les responsables PS avaient choisi une élue PRG de Seine-Maritime sachant qu'avec elle il n'y aurait pas de mauvaise surprise. D'ailleurs son discours fut parfait.

Unknown a dit…

@Jean-Charles,
Et tu trouves formidable d'empêcher quelqu'un de parler, quel qu'il soit?
Moi, lorsqu'on a voulu me faire taire, j'ai crié plus fort et fini par étouffer les voix de la censure!

Jean-Charles Houel a dit…

Je ne trouve pas formidable d'empêcher quelqu'un de parler. Il ne s'agissait pas de demander à un quidam de ne pas prendre la parole. Il s'agissait tout de même d'un colistier, 5e de liste et éligible qui plus est ! Il est donc légitime de mettre au point une stratégie électoraliste et collective permettant de perdre le moins de voix possible.
Les socialistes prennent conscience, au fil des semaines, que la présence de Franck Martin sur leur liste pose plus de problèmes qu'elle n'en résout. Le chantre de la réunification de la Normandie n'est pas en phase avec le discours PS. Tout le monde se souvient de la photo de Martin avec Albertini et Morin sur les planches de Deauville. Cela mérite prudence et circonspection. Pour le moins. D'ailleurs Martin fait profil bas sur son blog. Il a bien raison.