28 juillet 2015

Le Vaudreuil Golf Challenge : Ryan Fox conserve un point d'avance


Ryan Fox. (photo JCH)
Il sera donc écrit que le Vaudreuil golf Challenge ne connaîtra pas d’épisode sans caprice météo. Lors de la première édition, une mini-tornade avait inondé les greens, abattu arbres et branches, dévasté le putting green. Vous direz ce n’est que du golf et vous aurez raison. A l’exception de ceux et celles qui en ont fait une passion et ceux et celles pour lesquel(le)s le golf est aussi un métier puisque des professionnels le pratiquent.

Dimanche, ce devait être la fête au Vaudreuil dans un mano a mano passionnant opposant Ryan Fox, un néo-zélandais taillé comme le rugbyman que fut son père en 1987 (capitaine des All blacks) à Thomas Linard, suivi de près par ses parents venus de la région de Nevers pour fêter la naissance d’un de leurs petits enfants et suivre la partie de leur fils en situation de gagner.

Thomas Linard. (photo JCH)
Malheureusement une pluie drue et continue a un peu gâché la fête et le public a vu ses rangs devenir clairsemés, effrayé qu’il était par les trombes d’eau. La finale fut donc arrêtée pendant une heure, le temps de permettre a miss météo de faire revenir le soleil (un peu caché) et aux jardiniers et hommes d’entretiens d’éponger les greens devenus injouables.


Pendant ce temps Ryan et Thomas ne sont pas demeurés inactifs. Continuant de s’échauffer, ils ont repris leur match play (en quelque sorte) sans que Thomas, après une grosse erreur au 16, puisse rattraper son petit point de retard. Ainsi Ryan Fox a-t-il triomphé sur le Challenge tour ce qui lui offre la possibilité d’intégrer les 15 premiers, billet pour le grand tour européen. On verra où il en sera en fin d’année. Quant à Thomas Linard, il a produit un jeu pur, élégant, efficace. On le reverra au plus haut niveau.

Saluons à nouveau tous ceux et celles qui ont concouru au succès de cette 3e édition. Le parcours s’est bien défendu et les efforts de Jean-Claude Forestier sont évidemment récompensés. C’est bien le moins.

1 commentaire:

Bruno a dit…

Bien résumé !