8 juillet 2016

20% de bio en restauration collective : Les Sénateurs disent "non" !

188 sénateurs, dont les trois de l'Eure, ont refusé d'imposer 20 % d'aliments d'origine bio dans la restauration collective. Je publie ci-dessous le communiqué de l'association « agir pour l'environnement » qui dénonce cette attitude rétrograde. Elle ne cache d'ailleurs pas le soutien ainsi apporté au lobby agroalimentaire qui se moque bien de la santé des consommateurs.

Le communiqué : 
« Au terme d’un débat long et passablement idéologisé, les sénateurs ont adopté la proposition de loi visant à l’ancrage territorial de l’alimentation. Cette adoption s’est faite au détriment de son contenu, les sénateurs ayant adopté un amendement supprimant l’objectif de 20% d’aliments issus de l’agriculture biologique introduits en restauration collective publique d’ici à 2020 !

Au terme d’un débat long et passablement idéologisé, les sénateurs ont adopté la proposition de loi visant à l’ancrage territorial de l’alimentation. Cette adoption s’est faite au détriment de son contenu, les sénateurs ayant adopté un amendement supprimant l’objectif de 20% d’aliments issus de l’agriculture biologique introduits en restauration collective publique d’ici à 2020.

Agir pour l’Environnement regrette qu’une majorité de sénateurs rejette un objectif de bon sens qui aurait permis d’introduire, en restauration collective, une alimentation qui préserve la santé et l’environnement tout en redonnant du sens à l’agriculture.
Après l’abandon de toute interdiction totale en 2020 des insecticides néonicotinoïdes, la validation de la poubelle nucléaire de Bure et la suppression de l’objectif de 20% de bio en restauration collective, le Sénat redevient ce qu’il n’a jamais cessé d’être : le haut lieu du « destructivisme ».

Agir pour l’Environnement appelle le gouvernement à inscrire rapidement, en seconde lecture, cette proposition de loi à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale afin de réintroduire l’objectif de 20% d’aliments biologiques en restauration collective.
Chaque année, ce sont plus de trois milliards de repas qui sont servis en restauration collective dans 76 000 restaurants. La bio ne représente pourtant qu’à peine 2,4% des achats alimentaires en restauration collective. Selon un sondage IFOP commandé par Agir pour l’Environnement, 76% des personnes interrogées se déclarent favorables à l’introduction d’aliments biologiques en restauration collective. »

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Mention spéciale pour les trois sénateurs de L'Eure, tous de droite : Ladislas Poniatowski, Hervé Maurey et Nicole Duranton qui dans un bel ensemble ont voté pour cet amendement rejetant l'objectif de 20% de produits bio en restauration collective en 2020. Les citoyens que nous sommes doivent savoir comment votent les gens qu'ils ont élu afin d'en tirer les conséquences pour l'avenir.
RH

Faudel a dit…

Merci pour cet Article !!