24 décembre 2014

1,2 million de voyageurs chaque année entre Louviers et Val-de-Reuil ! D'où sortent ces statistiques ?


Val-de-Reuil est une ville choyée par le gouvernement. (photo JCH)
Dans son édition du 23 décembre, un article de Paris-Normandie consacré aux transports urbains de Louviers, indique que la ligne Louviers-Val-de-Reuil va bénéficier d’un coup de pouce de l’état grâce aux rentrées de la surtaxe appliquée aux consommations de gazole. Les recettes prévues par la taxe eco-mouv ayant disparu corps et biens suite aux protestations des bonnets rouges, le gouvernement a, en effet, décidé de taxer les véhicules les plus polluants circulant au diesel. Ces rentrées iront donc abonder les projets des collectivités territoriales favorisant les transports publics et notamment les transports par bus. Emmanuel Macron, le ministre favorable à plus de liberté dans ce domaine, sera donc comblé.
L’article du quotidien régional indique que chaque année, « 1,2 million de voyages sont réalisés. » J’imagine qu’il s’agit de voyageurs plutôt que de voyages mais une fois cette remarque sémantique faite, venons-en à l’essentiel. Voilà plusieurs années qu’on nous présente ces statistiques, toujours les mêmes, elles méritent qu’on s’y arrête un instant. 1,2 millions de passagers en 365 jours (fêtes, dimanches et jours fériés compris) cela représente 3280 navettes soit, à raison de 50 voyageurs par car (le maximum) 60 voyages par jour ! Qui a vu des cars de cinquante personnes pleins à ras bord 60 fois quotidiennement ! Je me demande d’où sortent ces statistiques et surtout, je m’interroge sur l’efficacité d’une répétition aussi extravagante ?
D’autres faits me surprennent. J’avais cru comprendre, durant la campagne électorale municipale de M. Priollaux, que la plate forme multimodale imaginée par Franck Martin sur la place Thorel n’était pas une bonne idée et que ce projet « farfelu » selon le maire actuel serait supprimé par la nouvelle municipalité. A lire cet article, il n’en est rien puisque l’axe dit structurant entre Louviers et Val-de-Reuil passera bien par les rues du 11 novembre et Winston Churchill élargies et qu’une plate forme multimodale sera implantée sur la place Ernest Thorel. Il fallait bien trouver une structure centrale permettant aux bus des circuits en étoile d’en rejoindre le centre. Il est vrai que la subvention de l’Etat porté à 3,2 millions d’euros en faveur de la ligne de bus à « haut niveau de service » offre de nouveaux moyens à l’agglomération Seine-Eure. Ces moyens seront augmentés si la Région et le Département abondent la subvention de l’Etat et les moyens propres de la CASE. Tout de même, il serait intéressant de connaître la fréquentation réelle de la ligne tant vantée, hier et aujourd’hui. La vérité des chiffres n’enlèverait rien à la nécessité de ces liaisons en site réservé permettant de gagner quelques minutes sur le trajet actuel…

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Que devient tout le foncier acquis par la municipalité et la case depuis des années rue du 11 novembre et avenue Winston Churchill ? Il faudra bien en faire quelque chose? Et faire une entrée de ville digne de ce nom . Tous les loveriens se rappellent la rue St Jean d'il y a 30 ans et le temps qu'il a fallu pour la rendre telle qu'elle est . Alors bus ou pas ......