24 octobre 2014

La Fondation Louis Vuitton : la volupté dans l'art moderne


Fondation Louis Vuitton
La fondation Vuitton a ouvert ses portes cette semaine. En présence de François Hollande, président de la République, Bernard Arnault a guidé ses invités dans un lieu aussi magique que voluptueux. A l’évidence, il n’y a pas que les journaux où LVMH publie ses publicités qui ont apprécié l’œuvre de Franck Gehry, l’architecte américain, auteur de projets majeurs pour l’art contemporain tels le musée Guggenheim de Bilbao.
Sis près de la porte Maillot, en lisière du Bois de Boulogne, sur des terrains du jardin d’acclimatation, l’immense voilier de Franck Ghery attire les regards et éveille la curiosité. Sans ignorer que Bernard Arnault, l’un des plus importants « capitaine » d’industrie, est aussi un collectionneur et un amateur avisé, sans méconnaître les noms des membres de son « écurie » artistique qu’il a donc intérêt à promouvoir, j’avoue qu’une visite patiente du nouveau musée parisien rassure sur le génie humain.

Lancé en 2001, le projet de Bernard Arnault a mis quelques années avant d’éclore. Au-delà des procédures judiciaires intentées par des riverains « effrayés » mais passéistes, au-delà du jugement de certains experts étonnés de « la décontextualisation » de ce grand vaisseau, l’œil et l’esprit ne peuvent être que conquis par la réussite indéniable de ce nouvel espace dédié à l’art sous bien des formes : peinture, sculpture, musique, photographie, films… et cette réussite se décline avec des formes et des matériaux inconnus au toucher ou à la lumière.
Il faut donc insister sur le travail des ingénieurs, des techniciens, des ouvriers du BTP, des artisans, et de l’équipe d'architectes entourant Franck Ghery, un ensemble d’hommes et de femmes concourant au même objectif : l’intégration d’un incontestable chef d’œuvre de l’art moderne dans un quartier de la capitale appelé à devenir un rendez-vous culturel majeur à Paris.
Le sourcier entravé de Thomas Schütte
Je serais bien injuste de ne pas rappeler que le président du jardin d’acclimatation n’est autre que Marc-Antoine Jamet, secrétaire général de LVMH. Il fut un guide attentif pour les personnalités invitées à découvrir la fondation en avant-première. Fleur Pellerin, ministre de la Culture avait, ainsi, précédé par une visite privée, le président de la République. Ce dernier vécut d’ailleurs une semaine culturelle intense puisqu’il fut également en charge d’inaugurer le nouveau musée Picasso tandis que Manuel Valls ouvrait officiellement la FIAC au Grand Palais. 

La fondation Vuitton ouvrira ses portes au public dès lundi 27 octobre et pour trois jours gratuitement. Je ne saurais trop vous encourager à vous rendre dans cet espace exceptionnel où le métal, le bois, le végétal, le verre et les œuvres des créateurs (1) se côtoient avec merveille.

(1) La fondation expose notamment les oeuvres de Gerhard Richter, Christian Boltanski, Bertrand Lavier, Ellsworth Kelly, John Giorno, Pierre Huyghe, Thomas Schütte, et des commandes passées à Olafur Eliasson, Janet Cardiff, Adrian Villar Rojas…

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Sacré Jean Charles

Passer de 1968, le CAG, l'autogestion, la barbe et les longs cheveux au golf et la fondation Louis Vuitton !
Quand Marc Antoine vous emmène t'il en voyage officiel avec Hollande et les patrons du CAC?

P FICHAUX

Jean-Charles Houel a dit…

Ces voyages avec les patrons du CAC 40 ne sont pas prévus à mon programme. Cher Pascal, vous vous doutez bien que je ne renie rien de mon passé, de mes cheveux longs et de 1968.
Je vous invite vraiment à découvrir le voilier de Franck Ghéry. Ce chef d'œuvre dépasse de très loin nos contingences terre à terre car c'est l'art et la culture qui nous permettent d'espérer. Je vais peut-être vous étonner mais je retiens de la gestion d'Odile Proust une médiathèque qui a fait ses preuves. Ce ne fut pas un grand projet mais un projet utile et fonctionnel. Beaucoup, dont je suis, s'y trouvent bien.

Anonyme a dit…

Je recommande d'écouter la première partie de l'émission : la grande table, de France culture à 12 heures ce vendredi 24 octobre, consacrée à la réalisation de la fondation.
http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-1ere-partie-visite-de-la-fondation-vuitton-2014-10-24