24 janvier 2014

Jusqu'à quand les Balkany vont-ils continuer à faire la pluie et le beau temps à Levallois-Perret ?


Redoutablement efficace. Terriblement hâbleur. Patrick Balkany a réussi à se sortir de toutes les chausse-trappes dans lesquelles il était tombé depuis des années. Enfin lui, disons plutôt lui et son épouse Isabelle, sa comparse, sa complice, sa compagne. Hier soir, France 2 diffusait à une heure assez tardive un reportage consacré au couple Balkany, à ses méthodes, ses conduites border line et le mépris qu’il affiche pour toute opposition ou contestation, qu’il s’agisse des élus PS ou des journalistes.
La mairie de Levallois-Perret, 65 000 habitants, 735 millions d’euros d’encours de la dette, a longtemps été une ville communiste de la banlieue rouge de Paris. Depuis une trentaine d’années, les Balkany et leurs amis UMP, tous sarkozystes, ont mis la ville en coupe réglée. Ils décident de tout, tranchent sur tout, « ils font la pluie et le beau temps » tandis que les journalistes n’annoncent que la pluie.
On a longtemps critiqué le communisme municipal puis le socialisme municipal. On ferait bien de s’attarder un peu plus sur ces élus locaux de l’UMP, notamment, qui transforment le pouvoir local en annexe de leur domicile, en machine à embaucher les copains et à les transformer en hommes à tout faire à Levallois, à Giverny, à Marrakech ou aux Antilles. Une information judiciaire vient même d’être ouverte par le parquet de Nanterre pour des soupçons d’emplois illicites de personnel communal à des fins…personnelles sans omettre les enquêtes préliminaires en cours ayant trait à du blanchiment de fraude fiscale. Il fallait entendre le commissaire de la police judiciaire (chargé des enquêtes fiscales) expliquer à l’antenne qu’il n’avait jamais pu savoir qui était concrètement propriétaire de l’immense propriété située aux Antilles et occupée régulièrement par le couple Balkany tant les sociétés multiples font écran à la vérité toute nue.
Idem pour le manoir de Giverny dans l’Eure ! Les Balkany y habitent en permanence mais ce bien ayant été légué par donation à leurs enfants ils ne s’en estiment plus propriétaires. Cela n’empêche pas leur ami chauffeur et garde du corps de faire chaque jour les allers retours entre la Normandie et Levallois…ou le palais Bourbon puisque Patrick Balkany a réussi le tour de force de se faire réélire.
Interrogés sur les tracas judiciaires de leur maire et son épouse, élue elle aussi, les habitants font la sourde oreille. Ils ne croient pas tout ce qu’on raconte. Et puis si c’est vrai, il n’est pas tout seul…Seul Didier Schuller ose révéler les magouilles auxquelles il a participé et pour lesquelles il a été le seul à payer et être condamné. Qu’on ne lui parle plus des Balkany, ces oiseaux de malheur !
Et si une information judiciaire a été ouverte récemment, devinez quoi, c’est parce que le pouvoir veut gêner le maire sortant, ami notoire de Sarkozy à qui la terre entière veut du mal ! Ne rêvons pas. La gauche ne prendra pas Levallois-Perret. Mais qui paiera le remboursement des annuités et de la dette ? Qui paiera pour la Médiathèque, le centre nautique ? Pas Balkany qui n’a pas de domicile à Levallois. Seulement une permanence UMP. Bien joué, non ?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

What's up, the whole thing is going fine here and ofcourse every one is sharing information, that's in fact excellent, keep up
writing.

Feel free to visit my web page; Bee Hive Fountain Valley

Anonyme a dit…

I have read some excellent stuff here. Certainly worth bookmarking for revisiting.

I surprise how a lot attempt you set to make the sort of excellent informative web site.


Visit my web blog; authentic black soap