15 janvier 2014

50 % des Français pour le rétablissement de la peine de mort : le retour de la barbarie ?


Je suis effaré par les résultats d’un sondage paru récemment dans le journal Le Monde. Il se trouve 50 % des personnes interrogées pour se déclarer d’accord avec le rétablissement de la peine de mort en France. Quelle régression, quel recul de la civilisation ! Je suis même étonné que les suppôts de la manif pour tous n’organisent pas un grand mouvement de protestation contre ces Français qui méconnaissent les traités internationaux et font preuve de peu de commisération catholique à l’égard des éventuelles victimes de la guillotine en cas de prise pouvoir par Marine Le Pen. La cheftaine du Front national n’hésite pas à déclarer publiquement qu’elle est d’accord avec la peine de mort et on sait — les démocratie en paient le prix fort parfois — qu’une loi vraie aujourd’hui peut ne plus l’être demain. Les femmes espagnoles — si le projet de loi Rajoy est adopté — n’auront bientôt plus le droit de disposer librement de leur corps et d’avorter avant douze semaines comme les textes le leur permettent aujourd’hui.
A ce sujet, et c’est tant mieux, le Front national n’aura pas 700 listes en présence dans les villes de plus de 9 000 habitants. Le FN a un « guide » mais il n’a pas de cadres sur le terrain. Les listes seront difficiles à constituer et quand elles le seront, comme à Louviers par exemple, elles ne compteront que des amateurs dans le mauvais sens du terme. Je n’ai pas souvenir que l’ancien élu du Front national au sein du conseil municipal se soit particulièrement distingué par la qualité de ses interventions et encore moins par celles de ses propositions…puisqu’il n’en fit aucune. C'est dire que sans führer, certains partis d'extrême droite ne recueillent que les votes des protestataires.
Les Français ignorants doivent donc savoir que la suppression de la peine de mort est une condition sine qua non imposée aux Etats pour appartenir à l’Union européenne. Pour rétablir la peine de mort en France, il faudrait dénoncer les traités signés et sortir de l’UE. Ce serait un scénario catastrophe et le retour de la barbarie d’état. Je n’ose imaginer ce qu’écrirait le grand Robert Badinter sur cette appréciation des Français. Une appréciation justifiée comment d’ailleurs ? La délinquance n’augmente pas, les homicides non plus. Alors quoi ? Il ne peut s’agir que de vengeance et de ressentiment. A bannir.



2 commentaires:

Anonyme a dit…

et moi je suis quoi ?
-OUVRIER !

Et vous ?
- Ancien Journaliste à la dépêche ami de F-M !

Alors continuer a cracher sur le peuple un peu plus chaque jour

MERCI


Jean-Charles Houel a dit…

Loin de moi l'idée de cracher sur le peuple. je fais le constat suivant : le FN n'a pas de cadres locaux, pas de militants associatifs, pas de relais. Le candidat tête de liste à Louviers (sans doute auteur du commentaire) me connaît bien. Quand j'étais journaliste à La Dépêche, justement, je l'ai aidé quand il était dans la panade et je ne le regrette pas. Il a été depuis récupéré par la secte FN…