19 août 2013

Bernard Amsalem en colère après la disqualification du relais féminin

Le président de la FFA déplore le comportement du jury d'appel
Lu sur sports.fr : 
La disqualification du relais 4X100 féminin français pour passage de témoin non-conforme laisse un goût amer dans le camp tricolore, Bernard Amsalem, président de la Fédération française d'athlétisme, regrettant que les officiels aient trop tardé pour faire connaître leur décision: "Nous ne contestons pas la faute technique effectuée à l’occasion du passage d’un relais, mais la décision tardive des juges qui ont, dans un premier temps, validé le podium et laissé se dérouler la cérémonie protocolaire. Les relayeuses françaises ont ainsi reçu officiellement leurs médailles… avant de devoir les rendre", a-t-il commenté.

Et l'intéressé de s'indigner: "Ce procédé est humainement scandaleux et indigne du corps des officiels techniques internationaux. Cette décision est un manque de respect inacceptable pour les athlètes et va à l’encontre des valeurs de l’athlétisme mondial. Elle remet également profondément en cause la crédibilité du jugement dans notre sport."
La déception a en effet été terrible pour les relayeuses tricolores, aux anges sur le podium, puis privées de leur médaille d'argent, fièrement brandie quelques minutes plus tôt. Bernard Amsalem conclut à leur propos: "Au nom de toute la famille de l’athlétisme français je voudrais faire part de toute notre affection et de notre soutien total àCéline Distel-Bonnet, Ayodélé Ikuesan, Myriam Soumaré et Stella Akakpo."

1 commentaire:

gerardvoltaire@orange.fr a dit…

Tout à fait d'accord avec toi, Jean-Charles. Cela n'enlève rien au superbe travail d'Ensalem, de Yalouz et de leurs équipes. Au delà des médailles, nous avons vu, ,au cours de ces championnats, ,de jeunes pousses qui, non seulement ont obtenu de beaux résultats mais aussi fait preuve d'un bel état d'esprit.Combativite,sourire et intelligence dans les interview, ,y était. Bravo la FFA!