29 mai 2013

Non, Monsieur Martin, le vote de la section socialiste n'est pas anti-statutaire !

Martin et Taconet font tout un pataquès autour du vote de la section de Louviers du Parti socialiste. Ils affirment que ce vote organisé autour de l’union (ou non) avec Martin n’est pas statutaire. Je les informe que le vote des membres de la section non Lovériens a été décidé par le bureau de la section, diffusé auprès des adhérents et justifié par le fait évident que tous les membres de la section de Louviers sont originaires des cantons nord et sud de cette ville et appartiennent ainsi à la CASE Seine-Eure.
Il est évident qu’en 2013 — alors que la majorité des décisions importantes, qu’il s’agisse du développement économique, de l’urbanisme, du logement, du tourisme, des infrastructures, des régies, relève de la CASE — on ne peut exclure du choix stratégique municipal de la section  — l’union avec qui ? — les habitants de l’ensemble des communes de l’agglomération. Le parti communiste lui-même a créé une section « Louviers-Val-de-Reuil-Pont-de-l’Arche » pour coller à la réalité du terrain.
Quand Martin et Taconet assurent que ce vote est anti-statutaire, ils ont tort. Grandement tort. Ce qui aurait été contraire aux statuts eut été le choix de la tête de liste socialiste par tous les adhérents de la section et pas seulement ceux de Louviers ce que la section n’a pas fait. Le vote récent a été un vote d’orientation et de clarification et le national, consulté en amont, a confirmé la validité de ce vote et sa conformité aux statuts.
Je suis amusé de lire sur le blog de M. Alcala, que 21 membres — seulement — ont voté contre l’union avec M. Martin, que ce n’est pas beaucoup et que ce n’est pas suffisant pour faire une liste ! Que d’âneries. Quand 12 militants — seulement — votent pour l’union, est-ce une indication plus estimable à prendre en compte ? De plus, ce que propose la majorité de la section n’est pas une liste uniquement socialiste mais une liste d’union ouverte aux adhérents du PCF, d’Europe Écologie les Verts, à tous ceux que la politique-Martin conduite à la mairie irrite ou offusque par son coût et ses orientations.
J’avais cru comprendre que le refus d’union au premier tour soulageait M. Martin d’un certain poids. J’avais cru comprendre qu’il se suffisait à lui-même. J’avais cru comprendre que les socialistes s’étaient tirés une balle dans le pied. Pourquoi, donc, dès lors cette obsession anti socialiste si ce n’est le lancement d’une campagne prématurée destinée à préparer l’électorat à certains choix hasardeux ou risqués. Franck Martin aime les campagnes électorales musclées. Il se complaît dans le conflit. Avec son compère Taconet , ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils tentent à nouveau de nous, de vous, bourrer le mou. Et ce n’est que le début !
Un dernier mot. Que la section socialiste de Louviers se voie rappeler à l’ordre statutaire par l’homme qui rompit les accords nationaux entre le PS et le PRG en 2007 en se présentant aux élections législatives contre François Loncle voilà qui devrait lui inspirer plus d’humilité. Mais je sais que c’est beaucoup demander. Trop sans doute.

1 commentaire:

Alain Rey a dit…

En l'espèce, l'article 9.1.3 des Statuts du PS stipule que la restriction liée à la résidence des membres de la section (ÊTRE INSCRIT SUR LA LISTE ÉLECTORALE DE LA COMMUNE CONCERNÉE) ne s'applique QUE S'IL S'AGIT DE : "LA DÉSIGNATION DES CANDIDATS DE LA LISTE"
....CE QUI N'ÉTAIT PAS LE CAS LORS DU VOTE DE LA SECTION PS DE LOUVIERS PUISQUE LE VOTE NE PORTAIT QUE SUR LE SEUL PRINCIPE D'UNE LISTE PS AUTONOME DE CELLE DE L'ACTUEL MAIRE PRG DE LOUVIERS. CE VOTE EST DONC RÉGULIER.