4 juin 2012

Réélire François Loncle à l'Assemblée nationale c'est se prémunir contre le pire des systèmes : la cohabitation


Réélire François Loncle à l’Assemblée nationale est nécessaire. Il nous faut un député de la majorité présidentielle pour notre circonscription.
François Loncle agira pour le changement :
   Pour tenir les engagements pris par François Hollande,
    Pour traduire dans les actes législatifs les 60 propositions du Président de la République,
   Pour travailler avec efficacité avec le gouvernement de Jean-Marc Ayrault,
   Pour redresser la France,
   Pour rassembler les Français et leur redonner confiance en l’avenir,
   Pour agir en permanence au service de la justice sociale,
   Pour défendre nos territoires, nos industries, nos commerces, notre agriculture, nos services publics,
Elire François Loncle député de la majorité présidentielle c’est la certitude de se prémunir contre le pire des systèmes : la cohabitation.
 « Une cohabitation ce serait l’impossibilité pour le Président de la République de peser en faveur d’une réorientation de la politique européenne qui conduise à plus de croissance.
Une cohabitation, ce serait l’affaiblissement de la France face à nos partenaires en Europe et dans Le Monde.fr Une cohabitation ce serait le retour aux pratiques anciennes du pouvoir que nous avons voulu proscrire avec la charte de déontologie, la fin de la parité, le maintien du cumul des mandats entre les fonctions de ministre et de dirigeant d’un exécutif local.
Une cohabitation ce serait surtout l’application du programme de la droite qui prévoit dès l’automne prochain une nouvelle augmentation de la TVA alors que nous voulons une réforme fiscale juste, ce serait la poursuite de la réduction des effectifs dans l’éducation nationale alors que nous voulons donner de nouveaux moyens au plus bel outil de l’égalité des chances,
Une cohabitation ce serait l’austérité généralisée alors que nous voulons lier rigueur de gestion et croissance pour tous. » Cette citation de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, résume l'enjeu du premier tour et évidemment du second. Il est question de donner une majorité à François Hollande pour qu'il mette en œuvre son programme, ses projets, ses promesses. A dire vrai, il a très bien débuté son quinquennat. Pas d'esclandre, pas de bling bling, un gouvernement qui gouverne, des hommes et des femmes aussi solides que sérieux. Les Français doivent être cohérents. Ils doivent confirmer une majorité de gauche les 10 et 17 mai prochains.

1 commentaire:

le concombre masqué a dit…

Les sondages annoncent qu'il n'y aura pas de vague rose donc chaque député PS et de gauche comptera.Les états d'âmes des uns et des autres sont malvenus.
Votons pour François Loncle dans la 4 ème circonscription de l'Eure?