15 avril 2012

N'oubliez pas de voter par procuration…

N'oubliez pas. Si vous êtes absents de Louviers les 22 avril et 6 mai, vous pouvez voter par procuration. Le commissariat, la gendarmerie, le palais de justice vous attendent pour des formalités simples. Il vous suffit d'indiquer sur l'honneur la raison de votre absence (maladie, voyages, vacances…) de fournir les nom, prénoms, date de naissance, domicile de votre mandataire et surtout de vous assurer que la personne choisie est bien inscrite dans la commune où vous remplissez habituellement votre devoir électoral. D'après certaines sources, plus de 250 lovériens, par exemple, auraient déjà donné procuration. Je rappelle que vous pouvez, au choix, donner cette procuration pour un tour, deux tours ou même une année entière si telle est votre volonté.

Sarkozy se souvient qu'il existe des harkis, ces supplétifs de l'armée française en Algérie, abandonnés à leur sort par le pouvoir gaulliste en 1962, ce qui entraîna des vengeances individuelles et collectives dans l'ancienne colonie française devenue indépendante. On peut donc être gaulliste et sarkozyste et oublier le mauvais sort fait à des Algériens-Français coupables d'avoir cru aux promesses des officiers d'une armée dans laquelle ils s'étaient enrôlés et qui leur assurait un avenir en France métropolitaine. Arrivés dans l'hexagone, ces harkis ont été stigmatisés, ostracisés et ce sont leurs enfants et petits enfants d'aujourd'hui que tente de séduire Sarkozy quelques jours avant le premier tour de l'élection présidentielle. La ficelle est un peu grosse, non ?

Elle est d'autant plus grosse que ce pouvoir ne se gêne pas pour taper sur les musulmans et sur le danger (réel ?) des intégristes. Autant on ne comprend pas comment Mohamed Mérah, bien connu des services secrets, voyageur au Pakistan, détenteur d'un stock d'armes colossal a pu passer dans les mailles du filet et commettre les actes ignobles de Montauban et Toulouse, autant on s'interroge sur l'interpellation de quelques musulmans aboyeurs aussitôt remis en liberté faute de charges. L'opération Guéant a fait chou blanc.

Sarkozy va en Corse pour se féliciter de la baisse de la délinquance. S'il regardait Canal Plus plus souvent et notamment le feuilleton Mafiosa, il saurait que les parrains et les marraines ne s'occupent pas directement de statistiques et que les fusillades et assassinats continuent de plus belle. Depuis le début de l'année, la Corse se place derrière la Sicile pour le nombre de personnes abattues. Record d'Europe !

Tous les sondages vont dans le même sens. Une baisse de Sarko, une montée de Hollande. Cela ne justifie absolument pas que des proches (ou moins proches) du candidat de la gauche fassent une danse du ventre devant lui pour obtenir des places. C'est immoral, prématuré, indécent. Que le futur — du moins sommes-nous des millions à l'espérer — ait en tête un nom ou plusieurs de possibles premiers ministres, pourquoi pas, des noms de femmes et d'hommes capables de gouverner, pourquoi pas…il me semble totalement contre-productif d'en faire état publiquement. Il faut respecter le suffrage universel et nul n'en connaît la sanction.

Michel Vauzelle à Mexico ! Et la Sarkozie s'indigne. Même Juppé, qu'on croyait plus fin et plus malin, y va de son couplet sur l'indécence des socialistes qui voudraient régler le sort de Florence Cassez. Comme le dit bien Martine Aubry « imagine-t-on François Hollande demander à quelqu'un de discuter du sort de Florence Cassez ? » Comme si la diplomatie, la justice mexicaine, n'étaient pas suffisants (avec les efforts de son avocat et de sa famille) pour tenter de la sortir des geôles où elle réside depuis sept ans ? Les attaques de Sarkozy sont méprisables. La panique qui a saisi son camp le fait agir en dépit du bon sens dont il se réclame tant.

Il y avait un monde fou sur le marché de Louviers, hier, une semaine avant le premier tour. Militants du NPA, du Modem, du Front de gauche, du FN, du Parti socialiste, étaient présents pour vanter les mérites de leurs candidat(e)s. Un journaliste du site slate.fr a ainsi pu juger de la vitalité de la politique à Louviers, un sujet sur lequel il se penche profitant de l'éclairage de TF1 et de Jean-Pierre Pernaut qu'on ne présente plus tant il aime les régions, les villes et aussi les campagnes…électorales. Il aime moins les militants des partis politiques puisqu'ils seront interdits d'antenne le 22 avril au soir, en direct de la place de la Poissonnerie. Pernaut aime l'homme de la rue et les micro-trottoirs.



1 commentaire:

Anonyme a dit…

Vous oubliez de citer les 3 militants UMP qui se trouvaient entre les militants du PS et ceux du NPA