25 février 2012

Tous au Larzac ! Le documentaire césarisé de Christian Rouaud

Mitterrand a mis fin à l'extension du camp militaire en 1981 (photo JCH)
L'été de tous les combats (Photo JCH)

Rassemblement sur le causse en 1974 (photo JCH)
Jeudi soir, à l’initiative du comité du Nouveau parti anticapitaliste de Louviers et avec le soutien du Parti communiste, du Parti de Gauche, de la Ligue des Droits de l’homme, a été projeté au cinéma Le Forum le film documentaire de Christian Rouaud « Tous au Larzac ! ».

Ce film est le récit, au travers des témoignages de ses principaux acteurs historiques, Marizette, Christiane, Pierre, Léon, José, de dix ans de l’incroyable lutte des paysans du Larzac contre l’État, de 1971 à 1981, pour sauvegarder l’activité paysanne des éleveurs du plateau.

Dix années de résistance, de combats collectifs, d’intelligence mise au service de la cause. Dix ans aussi d’une mobilisation nationale qui va voir, au fil des ans, affluer chaque été de tout le pays, des milliers et des milliers de jeunes gens, héritiers de mai 68. Dix ans enfin, d’une lutte du pot de terre contre le pot de fer, mais qui, grâce à la solidarité indestructible du collectif, va aboutir à la victoire.
Cette formidable aventure, toutes et tous le disent, les a profondément changés et a marqué à jamais leur vie. On les croit volontiers, tant aujourd’hui encore ils rayonnent, en dépit du poids des années. Ils sont beaux, ils sont intelligents, ils sont généreux, ils sont émouvants, ils sont exemplaires. Ils sont toutes et tous les citoyennes et les citoyens debout, libres, éclairés et responsables dont nous rêvons pour notre France.

En accordant à Christian Rouaud, le réalisateur de cette belle et grande œuvre, le César du meilleur film documentaire, l’Académie des Césars ne n’y est pas trompée. Elle rend dans le même temps hommage à ces hommes et à ces femmes dont il a dit, paraphrasant La Boétie en remerciant le jury : « Ils sont grands parce que nous sommes à genoux »(1).

Reynald Harlaut
(1) La Boétie – Discours de la servitude volontaire


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Super film! Et dire que 30 ans après ces gens-là se battent toujours. S'ils ont gagné contre l'extension du camp militaire, ils continuent la lutte contre les OGM, le gaz de schiste.
On voit bien dans le film comment la lutte collective rend plus efficace, plus intelligent. Les paysans du Larzac et tous ceux qui se sont engagés nous offrent une vraie leçon de vie, de dignité, de victoire!
sophie ozanne