15 février 2012

Monsanto condamnée pour la première fois en France


Quel que soit le choix de la firme nord-américaine d’interjeter appel ou non de la décision de justice prise le 13 février 2012 en première instance à son encontre, celle-ci fera date. C’est la première fois en effet que la multinationale Monsanto est directement reconnue coupable et condamnée par la justice française dans le cadre de l’utilisation par des agriculteurs de produits qu’elle commercialise.
Rappelons brièvement les faits. Paul François, un agriculteur charentais de la commune de Bernac, avait été gravement intoxiqué au contact d’un herbicide : le Lasso, commercialisé par le géant de l’agrochimie, interdit depuis à la vente en France. Au point d’être reconnu invalide et victime de maladie professionnelle. L’agriculteur avait alors assigné la multinationale en justice, l’accusant de n’avoir pas suffisamment signalé la dangerosité du produit et les précautions à prendre pour son utilisation.
Le tribunal de Lyon a donc reconnu la faute de Monsanto et l’a condamnée à indemniser entièrement sa victime selon les recommandations des experts médicaux pour l’ensemble du préjudice qu’il a ainsi subi.
Quoi qu’il se produise ensuite, cette décision revêt un caractère d’exemplarité. Peu nombreux étaient en effet ceux qui s’attendaient à voir le géant Monsanto condamné, tant il semblait que le combat engagé par Paul François était inégal et ressemblait à la lutte du pot de terre contre le pot de fer. Elle est donc à mettre à l’honneur de notre justice, tellement décriée par le président de la République qui n’a cessé, pendant les cinq ans de son mandat, de l’humilier, elle et à travers elle, toutes celles et ceux qui la servent. Décidément, les petits pois sont encore verts…

Reynald Harlaut
Front de Gauche

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je repose la question : qu'est-ce qu'on fait si un agriculteur plante des OGM ici ? Un agriculteur local s'était déclaré favorable à ces plantations, il n'attend que le feu vert du gouvernement. Alors, on fauchera ?
Les paysans du Larzac qui se sont battus pendant 10 ans contre l'extension du camp militaire, sont aujourd'hui engagés dans la bataille anti OGM. C'est ce qu'ils expliquent dans le film TOUS AU LARZAC diffusé jeudi 23 février au forum à Louviers (entrée 4,50 euros). N'hésitez pas à venir voir ce film revigorant! Une discussion suivra la projection : histoire de partager ce moment de lutte victorieuse.
Sophie Ozanne